Le Collectif des Artistes de Nice lance de belle manière ses "Coups de Can"

La première performance du Collectif des Artistes de Nice s'est déroulée place Masséna, et ce fut une belle réussite.

Il y avait du monde Place Masséna en cette journée très ensoleillée. Le Collectif des Artistes de Nice (CAN) avait décidé de mettre les petits plats dans les grands, avec l’organisation de son premier "Coup de Can". Ces opérations, destinées à mettre en avant la culture niçoise, se déroulent en plein air, pour répondre aux contraintes sanitaires actuelles.

Le groupe des artistes niçois a été créé très récemment. "On est une dizaine d’amis, et on s’entraide sur nos différents spectacles, explique Franck Viano, l’un des responsables du CAN. On a ouvert ce collectif pour l’entraide et le partage. Ce ne sont pas des notions habituelles ces derniers temps, donc on a voulu les remettre au goût du jour."

Pour cette première, le CAN avait prévu une performance musicale de la part de Diane Frémaux. Avec sa voix de soprano, elle a interprété avec émotion le morceau de Henry Purcell, "La mort de Didon". Il s’agissait également d’un petit clin d’œil à la sculpture Carnavalovirus, devant laquelle étaient placés les artistes.

Faire vivre le secteur de la culture

Dans cette magnifique interprétation, Diane Frémaux était accompagnée au violon par Marie-Caroline Regottaz. La violoniste ornait une somptueuse robe constituée de 550 masques chirurgicaux ! Cette robe avait été créée par l’artiste elle-même, en collaboration avec l’association New Planet, afin de montrer l’impact négatif des déchets sur la planète.

Nommée Pandemic, cette tenue possédait un double sens : elle protège de la Covid-19, mais il s’agit aussi d’un danger pour la planète. "C’est un hommage pour les victimes, reconnait Marie-Caroline Regottaz. Même si c’est présenté de manière humoristique avec l’esprit Carnaval, il ne faut pas oublier que le virus tue des milliers de personnes sur la planète."

Avec cette sympathique activité, le Collectif s’accorde un peu de répit en cette période délicate pour le secteur de la culture. D’autres "Coups de Can" devraient avoir lieu dans les semaines à venir. Sourire, joie et bonne humeur, voilà des éléments réconfortants pour les nombreux artistes et spectateurs présents à ce bon moment.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire