Nikaia sur la Promenade du Paillon

La coulée verte s’enrichie d’une nouvelle œuvre d’art. Ce jeudi était officiellement installé le buste de Nikaïa, œuvre de Cyril de la Patelière. Cette sculpture acquise par la ville de Nice en 2017 est une réalisation de 2006. Un bronze en patiné verte, haute de 98 centimètres et d’un poids de 400 kilos.

Cyril de la Patelière est un artiste niçois. Son cursus artistique se fit à l’école des arts décoratifs de Nice de 1967 à 1972. Il intégra la villa Arson en
1973.. D’abord graphiste publicitaire il va se consacrer après 1982 à la sculpture. Sa première œuvre à Nice se trouve au palais Acropolis  : « Hommage à la Méditerranée.  ».

Cyril de la Patelière va rencontrer des artistes parmi les plus prestigieux  : Picasso, Moretti, César et surtout Volti à Villefranche qui va le décider à s’orienter vers la sculpture. Cet artiste a été plusieurs primé, internationalement reconnu. Il apporte sur ce musée à ciel ouvert de la coulée verte une œuvre supplémentaire pour son embellissement.

Nikaïa est un hommage à la Grèce dont notre ville est la fille. Nikaïa, Nicée était une nymphe de Bithynie  ; la statuaire grecque avec son profil et son drapé sont respectés. L’artiste nous confie la genèse de sa sculpture  : « Une discussion avec Raymond Moretti alors étudiant le marbre Kalista. »

Christian Estrosi maire de Nice ôtait le drapeau Niçois, en inaugurant cette statue
annonçant pour le bonheur des amateurs d’arts, aux esthètes que d’autres œuvres suivraient pour orner cette coulée verte dont chaque jour nous montre son succès.

Aujourd’hui Les Grecs de Phocée sont avec Nikaïa honorés, déesse de la victoire, déesse de la beauté, proche du David de Michel Ange, elle est un lien entre l’antiquité et la renaissance. Entre la ville ancienne grecque et romaine et la Nice descendant de la colline du château pour éclore sur les rives du Paillon.

Thierry Jan

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message