Café littéraire : "Portrait d’un homme du siècle" de Franco Zeffirelli

Des confessions ? On songe à saint Augustin ou à Rousseau, non, Franco Zeffirelli né le 12 février 1923 à Florence et décédé à Rome le 15 juin 2019, nous livra en 1989 son autobiographie, ses souvenirs, sa vie, ses rencontres avec l’opéra, le théâtre, le cinéma, avec le monde de la culture et des arts.

Il va nous entraîner à sa suite dans l’Italie fasciste des années ‘30’, puis l’après-guerre où il faut tout reconstruire. Ses querelles avec Luchino Visconti qui lui a mis le pied à l’étrier et qui en même temps jalouse son poulain. Un monde où tous les coups sont permis pour sortir de l’anonymat.

Franco Zeffirelli décorateur de théâtre, metteur en scène va de Florence à Rome, à Naples et couronnement la Scala de Milan exercer son art. Dans son ouvrage il nous emmène aux côtés de Maria Callas, des chefs d’orchestre, des musiciens dont Toscanini. Il nous soulève le voile sur leur intimité sans sombrer dans la vulgarité ou l’indiscrétion. Toujours très pudique, nous découvrons son album de souvenirs, ceux de sa prestigieuse carrière.

Son Portrait d’un Homme du Siècle écrit en 1989 couvre ainsi cette période du cinéma italien : le néo-réalisme, son âge d’or. Un livre, un guide pour mieux comprendre cette époque où l’Italie sortait de la guerre, de la dictature, du fascisme et hésitait entre l’aventure communiste et la démocratie chrétienne.

Franco Zeffirelli nous donne les éléments pour pouvoir à notre tour faire un choix, celui de juger ce qu’on a appelé le miracle italien, miracle économique et surtout une nouvelle renaissance de la culture à travers le cinéma dont Franco Zeffirelli fut un des créateur prestigieux, sans oublier la mise en scène théâtrale et lyrique.

Oui, c’est bien cet homme de ce XX° siècle que nous décrit Franco Zeffirelli.

Thierry Jan, écrivain

Partager

Laisser un commentaire