Christian Estrosi annonce une reprise de la vie culturelle le 15 septembre !

Au moment de présenter ses vœux au monde culturel, Christian Estrosi, le maire de Nice, a évoqué une reprise du secteur de la culture le 15 septembre prochain.

"Le 15 septembre est une date irrévocable." Christian Estrosi a satisfait l’ensemble de l’audience avec cette simple phrase. En ce début de semaine, le maire de la ville de Nice avait réuni des représentants locaux de la culture à l’hôtel de ville. Pour l’occasion, la municipalité avait mis en place une table ronde pour évoquer l’avenir de ce secteur durement touché par le Covid-19. "J’ai toujours eu une relation privilégiée avec le monde culturel. Mais la culture possède une certaine liberté que l’on se doit de respecter", explique Christian Estrosi.

Le maire de Nice a donc frappé fort. Il l’affirme : la vie culturelle reprendra son cours le 15 septembre. Une décision forcément appréciée par les acteurs du monde de la culture, à l’image de Thierry Surace, directeur artistique de la compagnie Miranda et théâtre de la cité : "C’est culotté pour un maire de proposer une telle date. J’admire ce qu’a fait Christian Estrosi. C’est un risque mais cela va peut-être remuer les choses dans le pays."

Une date réaliste ou impossible ?

L’annonce du maire de Nice suscite forcément des réactions. Le secteur de la culture est aujourd’hui en danger. "Il n’est pas trop tard. La situation actuelle est terrifiante, mais c’est surtout ce flou autour de nous qui nous tue, explique Thierry Surace. Cette date du 15 septembre, même si c’est une erreur, est une bonne chose car on sait que l’on va se battre jusqu’à cette date." Christian Estrosi a surpris l’assistance en évoquant ce calendrier, et cette annonce devrait faire parler jusqu’au sommet de l’Etat.

Le maire de Nice souhaite ainsi aider le secteur de la culture : "Je veux apporter ma contribution au gouvernement en lui proposant de décentraliser les gestions des activités culturelles vers certaines collectivités, sous contrôle des services sanitaires, de l’Agence Régionale de Santé, et du préfet. C’est plus une offre de partenariat qu’un rapport de force que je souhaite engager."

Christian Estrosi devrait monter un dossier "inattaquable" et l’envoyer au gouvernement. Pour cela, il peut notamment compter sur le soutien de juristes, de constitutionnalistes ou de cabinets spécialisés. Le maire de Nice a conclu son discours en incitant les artistes à produire. Des mesures devraient être mises en place pour continuer d’aider le secteur de la culture, à l’image de l’organisation de plusieurs spectacles en plein air.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire