"Box Office confiné" The Social Network de David Fincher

Dans la continuité de notre article sur le documentaire Netflix « Derrière nos écrans de fumée », nous vous proposons un film sur le thème des nouvelles technologies et des réseaux sociaux. Le long métrage « The Social Network » de David Fincher sorti il y a un peu plus de 10 ans jour pour jour et qui relate l’histoire de Mark Zuckerberg co créateur de Facebook. Nous connaissons tous le réseau social mais peu connaissent la dramaturgie autour de sa création.

Ce chef-d’œuvre de Fincher se place dans le haut de la liste des meilleurs films de la décennie passée et se hisse au rang d’annonciateur de notre société actuelle. Le scénario peut paraître bateau mais la fabuleuse équipe de réalisation et les acteurs talentueux nous font vivre l’histoire de ces hommes de manière intimiste. De plus, chaque aspect visuel, technique et audio est porteur de sens. Derrière la dramaturgie des amitiés et des collaborations se trouve une réflexion sur les conséquences et impacts de la révolution numérique sur notre monde.

Derrière l’image de génie avant-gardiste, le film nous dévoile toutes les convictions qui ont amené Mark Zuckerberg de créer l’une des plus grandes entreprises au monde. Il a l’image d’un homme admirable et détestable. Tout d’abord parce qu’il est un excellent élève ambitieux. Mais qu’il éprouve de la haine pour les personnes supérieures à lui sur l’échelle sociale et qu’il prend de haut ceux d’en dessous. Toutefois, la réalisation fait naître de l’empathie pour lui. Dans ses moments de doute, il est filmé sur des plans larges dans l’immensité de l’université de Harvard. L’image et la bande sonore nous font traverser toutes les émotions possibles envers le protagoniste.

Les images priment sur le dialogue avec des plans explicitent et critique sur les procédés utilisés par les réseaux sociaux. Mais symbolisent aussi le bouleversement des hiérarchies sociales engendré par l’arrivée des nouvelles technologies. Entre les collaborateurs et ennemis qui rencontreront Mark, un choc identitaire social se brisera au fur et à mesure du long métrage. C’est par ce fait que de nouvelles formes d’élites sociales voient le jour.

Selon David Fincher, Zuckerberg a révolutionné le monde en s’affranchissant des règles établies du début des années 2000. Lorsque l’on regarde de plus près la filmographie du réalisateur, on peut faire un parallèle avec Fight Club paru en 1999.

Une décennie après le film sur le créateur de Facebook est d’autant plus retentissante qu’à sa sortie et concerne presque toute la Sillicon Valley. Parce qu’ avec les questions d’éthique et morales de ces dernières sur la revente de données et de l’anonymat en ligne que l’on se pose actuellement on peut en conclure que The Social Network a été visionnaire.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire