Box-office : "Et il y eut un matin" de Eran Kolirin

Ce film est présenté dans la sélection Un Certain regard du Festival de Cannes 2021 Adapté du roman de Sayed Kashua.

L’histoire d’un Arabe israélien ( Sami) installé avec sa famille à Jérusalem qui, pour le mariage de son frère , revient dans le village arabe où il a grandi. Sans se douter qu’il va s’y retrouver prisonnier après l’encerclement soudain du lieu par l’armée israélienne.

Très vite le chaos s’installe et les esprits s’échauffent et Sami ne peut plus repartir.

Coupé du monde extérieur , pris au piège dans une situation absurde , il est en perpétuel décalage dans la société de ses parents. Sami voit tous ses repères vaciller : son couple, sa famille et sa vison du monde

Où qu’il soit il est confronté à ce dilemme : être Palestinien avec la citoyenneté israélienne.

Kolirin manie une fois encore brillamment l’absurde pour raconter le désenchantement et l’épuisement d’une population qui semble avoir abandonné l’idée de voir la paix de son vivant.

Partager

Laisser un commentaire