Box-office : Je suis là d’Alain Chabat

Un restaurateur du pays basque , divorcé et père de famille, part sur un couple tête retrouver la sud-coréenne dont il est tombé amoureux par réseaux sociaux interposés. Mais à son arrivée , la belle Soo ( rien à voir avec Peggy) n’est pas là. L’aéroport de Séoul va devenir sa deuxième maison en attendant qu’elle le rejoigne ...ou pas .

Ce Lost in translation coréen n’est pas sans rappeler le film culte de Sofia Coppola. Il nous dit aussi avec une infinie délicatesse qu’il est parfois utile de se perdre pour retrouver ceux qu’on doit aimer pour les aimer tout court.

Le Stéphane d’Alain Chabat tout en mélancolie légère et en folie douce , très douce, restera longtemps dans nos mémoires . Une des plus belles interprétations dans le cinéma français depuis longtemps.

Patrick Mottard

Partager

Laisser un commentaire