Box-office : Mes frères et moi de Yohan Manca

Nour à 14 ans et s'apprête à passer un été rythmée par les mésaventures de ses grands frères , la maladie de sa mère et des travaux d'intérêt général. Sa rencontre avec Sarah , une chanteuse lyrique, va lui offrir de nouveaux horizons...

Avec une approche romanesque pleine de charme, très vivante mais solidement ancrée dans une réalité remarquablement observée et restituée , Mes frères et moi se démarque par une volonté affirmée de ne pas être stigmatisant ( au point que le réalisateur prit le parti de ne pas situer son récit , ni dans les lieux, ni dans les temps).

La stigmatisation et son contraire - l’excès de bons sentiments- sont si soigneusement évités que Nour trouvera la place d’exister simplement par lui-même, en transcendant les attentes de chacun- de sa fratrie, des normes.

Chronique sociale finement menée , récit initiatique attachant, Mes frères et moi emporte ainsi l’adhésion grâce à sa sincérité , sa matière à la fraîcheur indescriptible. C’est un film qui, sans naïveté ni manipulation, fait un bien fou.

Partager

Laisser un commentaire