Box-office : "Nos plus belles années" de Gabriele Muccino

“Nos plus belles années", est un film choral qui renoue avec la comédie italienne des années 70 Gabriele Muccino perpétue un cinéma italien fidèle à ses fondamentaux, dans une fresque rappelant Monicelli et Scola.

Un regard tendre et romanesque sur les 40 ans passés d’une génération mise en scène est celle des années 1980-2020.

La fil conducteur est la narration de la vie de quatre amis, quatre amis qui à 16 ans forment une petite bande. Durant 40 ans, les liens évoluent, certains s’aiment, se séparent, tous se perdent et se retrouvent, acteurs et fruits d’une génération nouvelle.

Gabriele Muccino en projetant ses personnages dans leurs histoires personnelles qui s’entrelacent , il renoue avec un regard sur le passé, parfois nostalgique, parfois amer, mais résilient.

Le réalisateur italien ajoute une dimension "épique" dans sa mise en scène, un côté fresque générationnelle, des quinquas qui ont mûri depuis leur adolescence.

Leur carrosse s’est cabossé, mais il leur reste de la spontanéité et de la confiance. Sans être un feel good movie, Nos plus belles années dégage une positivité, mais mesurée, signe de temps incertains. Du doux-amer.

Partager

Laisser un commentaire