Box Office : "Une vie secrète", un huis clos historique bouleversant

Dans une Espagne en pleine guerre civile (1936), la vie du partisan républicain Higinio Blanco est en danger avec l’arrivée de l’armée franquiste. Pour sa survie il décide de se dissimuler à l’intérieur de sa maison. Durant ce long récit, Higinio est accompagné de sa vaillante femme Rosa. Une vie secrète est un drame espagnol se déroulant sur presque 40 ans de la vie du couple.

Une histoire peu connue en France

La période franquiste est plutôt méconnue en France. Cependant son impact en Espagne a été sans précédent sur la population. Dans le cas du film Une vie Secrète, nous sommes dans la peau d’une « taupe » se retranchant dans ses murs pour échapper à la mort. Durant l’avant-première qui a eu lieu au début du mois d’octobre, les spectateurs étaient surpris que ce long métrage soit inspiré de faits réels tant ils n’en ont jamais entendu parler.

Une intensité émotionnelle

Une vie secrète ou La Trinchera Infinita en langue originale est d’une dureté émotionnelle bouleversante. Vous n’êtes pas un simple spectateur, vous êtes l’acteur du film. Le point de vue du récit se fait à travers les yeux d’Higinio, l’homme enfermé dans le sol ou les murs de sa maison. On ne voit que ce qui se déroule au sein du domicile familial et légèrement par les fenêtres du salon. Quand Rosa est en position de faiblesse ou de danger, Higinio ne peut réagir, il doit préserver sa cachette.

Un huis clos oppressif

Ce huis clos permet aux spectateurs de se familiariser plus rapidement avec les deux protagonistes. Le parallèle avec le confinement vécu au début de l’année a été fait par l’un des réalisateurs du film, Aitor Arregi. Le long métrage a été fait et pensé bien avant la crise sanitaire, mais pour lui, depuis ces événements Une vie secrète peut avoir d’autres niveaux de lecture. Nous pouvons mieux nous identifier à ce père de famille par son enfermement constant. Bien évidemment ce ressenti se fait uniquement sur le cloisonnement au sein de nos domiciles et non sur la mort omniprésente qui tourne autour d’Higinio.

Un film récompensé

Ces derniers mois, Une vie secrète a eu une multitude de nominations à la cérémonie des Goya (les Césars espagnols) et Belén Cuesta a été élu meilleure actrice. Un prix plus que récompensé, elle est excellente à chacune de ses apparitions et se fait attendre lorsqu’elle n’est pas présente avec son mari. Au Festival de San Sebastián le métrage a reçu le trophée du meilleur scénario et de la meilleure réalisation. Cependant, la nomination la plus glorifique est la présélection aux Oscars du meilleur film étranger. Nous ne serons pas surpris si les réalisateurs partent avec la petite statuette en février prochain.

Une vie secrète est à l’affiche au cinéma Rialto à partir de mercredi 28 octobre : https://www.cinemarialto.fr/film/323851/

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire