La fête du court métrage à la maison

La fête du court métrage devait avoir lieu dans plus de 30 villes ambassadrices en France, dont Nice, à la fin du mois de mars. Or, confinement oblige, aucun événement n'aura lieu sur le territoire avant une date inconnue. La fête du court métrage ne baisse pas les armes devant la situation et se déplace à la maison.

La fête du court métrage devait revenir à Nice, mais ce début de printemps s’annonçant plus mouvementé que prévu pour cause de confinement sur tous le territoire, l’événement doit lui aussi fermer les rideaux. Pas totalement, puis qu’il a tout de même décidé de s’animer sur vos écrans en venant faire la fête à domicile.

Une édition totalement inédite

Les lieux accueillent du public sont fermés et enfermés chez eux, les Français cherchent de quoi s’occuper et occuper les enfants autrement. C’est pourquoi la fête du court métrage s’est adaptée à la situation et s’invite dans vos maisons du 25 au 31 mars. Une formule inédite et gratuite. Côté programmation, une sélection de films jeune public adaptés à chaque tranche d’âge, des courts métrages pour les adultes et des films répondant au thème "Ici et maintenant".

Comment avoir accès ?

Rendez-vous sur le portail web de l’événement https://www.portail.lafeteducourt.com/ pour retrouver une sélection spéciale de grands films courts. Afin de recevoir le mot de passe qui vous permettra d’accéder à la plateforme, il suffit de s’inscrire via le formulaire disponible sur le site internet : http://www.lafeteducourt.com

Installez-vous confortablement dans votre canapé et profitez du cinéma sans vous déplacer.

La programmation sera également enrichie de films courts à découvrir sur les sites des partenaires de la Fête : France Télévisions, TV5Monde, Arte, Télérama, Brefcinema, 3e Scène - Opéra National de Paris, AlloCiné, Benshi, Ushuaia Tv, UniversCiné et Les Inrockuptibles.

Partager

Laisser un commentaire