La loi RICO facilite les arrestations du FBI (5)

En 1978, un policier du nom de Boris Giuliano (surnommé le shérif) va flairer l’ampleur de cette nouvelle organisation. Formé au FBI, il met en place la première enquête internationale.

Le 21 juillet 1979, on l’assassine de 7 balles dans le dos sur la terrasse d’un café. Du côté américain, on passe à la vitesse supérieure dans la guerre ouverte au crime organisé. De nouvelles lois sont mises en place. La plus connue est la ‘Racketeer Influenced and Corrupt Organizations Act’ (la " RICO"). Elle définit le racket d’une manière très large qui englobe le meurtre, l’enlèvement, le jeu, l’incendie criminel, le vol qualifié, la corruption, l’extorsion et le trafic de stupéfiants, de même qu’une série d’infractions fédérales dont l’usure, la contrefaçon, la fraude postale et la fraude électronique.

Il suffit que deux des infractions désignées aient été perpétrées au cours d’une période de dix ans pour entraîner une peine d’emprisonnement maximale de 20 ans et une amende maximale de 25 000 $, ou l’une de ces peines, c’est une aubaine pour les fédéraux.

Le premier agent infiltré est Joe Pistone alias Donnie Brasco qui intègre la Mafia italo-américaine pendant 6 ans. Il est au sein de la famille Bonanno, la plus puissante de New-York. La particularité de cette famille est que la plupart de ses fidèles étaient formés en Sicile pour être par la suite amenés sur la Côte Est américaine. On l’appelait « la faction sicilienne ». Ce groupe était le plus gros trafiquant de drogue des Bonanno. La drogue était livrée dans toutes les pizzerias du pays en même temps que la sauce tomate ou le fromage. Ces dernières s’occupaient de distribuer la marchandise dans le quartier.

Joe Pistone devait identifier ces individus pour que le FBI puisse enquêter sur eux. C’est à partir de là que l’opération « Pizza Connection » voit le jour. Carmine Galante, le chef de la famille à l’époque, est assassiné dans un règlement de comptes à Brooklyn. Avec ses Siciliens, il faisait trop d’ombre aux familles de New-York. Cet évènement fracturera la famille Bonanno. Une guerre interne de plusieurs années éclate pour la succession.

La Sicile s’active aussi, avec la mise en place de 4 magistrats entièrement dédiés à la lutte anti-mafia. De cette nouvelle équipe émergent Paolo Borselino et Giovanni Falcone. Une coopération s’est créée entre les autorités américaines et italiennes pour tenter de démanteler la pieuvre qui plonge la ville de Palerme dans la terreur.

Les profits de l’héroïne engendrent des guerres internes entre les familles de Sicile avec notamment le clan des Corleone. Cette famille tient son nom de son village d’origine (Corleone), situé à 50 kilomètres de Palerme. C’est l’un des fiefs les plus secrets de la mafia italienne. Ils sont moqués et décrits comme des paysans et des bouseux. Célèbre pour ses règlements de compte meurtriers, le mafieux le plus sanguinaire de son histoire voit le jour.

Image : ANTIMAFIA.net

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire