Francophonie : Voyage autour d’un mot

Le mot Francophonie est assez récent au regard de la langue française. Il fut utilisé pour la première fois en 1883 par le géographe français Onésime Reclus.

Après la première guerre mondiale, on prend conscience de la nécessité d’entente entre les peuples. La langue française semble menacée par l’anglais. Reprenant l’idée de ce géographe, elle est défendue tout d’abord par les hommes de lettres d’expression française, ils fondent en 1926 l’association des écrivains de langue française.

Après la seconde guerre mondiale et devant le développement de l’information, afin de répondre au caractère de plus en plus universel de l’anglais, l’Union internationale des journalistes et de la presse de langue française voit le jour. Les radios suivent le même mouvement cinq ans plus tard.

En 1960 les ministres de l’éducation nationale des pays francophones créent une conférence où ils se réunissent pour défendre le français. L’année suivante ce sont les universitaires qui emboitent le mouvement. En 1967 ce sont les parlementaires puis en 1969 les ministres de la jeunesse et des sports.

Dans les années ‘70’ et ‘80’ d’autres structures s’associent à ce même but, la défense de la langue de Molière. La chaîne de télévision TV5 permet de diffuser dans le monde les programmes et les réalisations d’auteurs s’exprimant en français.

L’organisation internationale de la Francophonie née au Niger. le 20 mars 1970 comporte 77 Etats. Ses buts, outre la défense de la langue française, sont : la défense de la paix, de la démocratie, de l’éducation et de la coopération pour le développement.

La Francophonie connait son premier sommet à Versailles en 1986, dès lors, chaque année et en un pays différent ce sommet réunit les décideurs politiques, hissant le français sur un plan international.

En 1989 les premiers jeux de la francophonie au Maroc réunissent dans une sorte d’olympiade le sport et les arts Il y a 220 millions de francophones dans le monde, le français est la langue officielle du comité international olympique, merci au baron de Coubertin, 32 Etats dans le monde utilisent le français.

Nous citerons Léopold Sédar Senghor : « Dans les décombres du colonialisme, nous avons trouvé cet outil merveilleux, la langue française. ». Le monde de la francophonie correspond à l’ancien empire colonial français.

Les jeux de la francophonie se déroulant cette année 2013 à Nice, sont avant tout un évènement culturel et sportif dédié à la jeunesse, ceux qui demain transmettront à leurs enfants cet outil merveilleux le français.

Cette langue, aujourd’hui la 9° la plus parlée sur la planète a son avenir assuré quand on sait que 60% des francophones ont moins de trente ans. Le français est donc une langue d’avenir. Onésime Reclus, ce géographe était en avance sur son temps et mériterait d’être mieux connu.

Thierry Jan

Partager

Laisser un commentaire