L’ultime représentation de l’actuel TNN s’est tenue samedi dernier

L’actuel site du Théâtre de Nice a vu se jouer son ultime représentation hier. Un nouveau projet décrié avait été annoncé il y a deux ans par Christian Estrosi, les futurs travaux sont évalués à 368 millions d'euros (Incluant l'Acropolis et l'extension de la coulée verte).

L’occasion pour les opposants à sa destruction de faire signer une pétition aux spectateurs contre le projet décidé par le maire Christian Estrosi, qu’ils jugent pharaonique.

Du côté de la direction du Théâtre National de Nice, le dénouement semble déjà écrit.

Les premiers travaux concernant le TNN devant commencer au printemps, les équipes du TNN s’étaient préparées à un incontournable déménagement.

À l’occasion de ses vœux pour l’année 2022, la directrice de l’institution culturelle Muriel Mayette-Holtz a rappelé que le "TNN est là, il se multiplie, il va à la rencontre de tous ses publics. Il continuera de vous émerveiller, toujours ! Ensemble passionnément" et d’ajouter : "L’arbre qui tombe fait plus de bruit que la forêt qui pousse".

Les nouvelles dates et scènes qui accueilleront prochainement la programmation théâtrale sont présentées comme une saison "hors les murs".

La salle des Franciscains - ainsi que celle du bâtiment de l’Aigle d’or dédié aux équipes administratives - sera accessible le 15 mars prochain. La nouvelle salle modulaire, qui offre une capacité de 350 à 400 places, a déjà un premier spectacle prévu avec en tête d’affiche Isabella Rossellini. C’est elle, la fille d’Ingrid Bergman, qui inaugurera avec Le Sourire de Darwin, cette nouvelle scène le 26 avril 2022. Un théâtre éphémère, "La Cuisine", de 600 places, sera opérationnel la veille de cette première.

Dans le centre-ville, c’est une salle "Iconique" qui verra le jour une fois le bâtiment terminé, à proximité de la gare niçoise. Une autre salle de 800 places doit être installée d’ici 4 ou 5 ans, dans l’actuel Palais des Expositions.

Partager

Laisser un commentaire