La saga des Russes blancs et du cinéma au CUM

A l’initiative de la délégation à la citoyenneté des seniors et d’après une idée originale de Dimitri Korniloff, a organisé un après-midi au Centre Universitaire Méditerranéen dédié à la thématique « Des Russes Blancs » avec la projection du documentaire « L’Albatros » d’Alexandre Moix.

Synopsis : Dans la nuit du 8 février 1920, à Yalta, au sud de la Russie, un groupe de cinéastes russes embarque clandestinement sur un cargo en partance pour la France. Ce sont des Russes Blancs qui fuient la terreur bolchévique. Ils sont producteurs de cinéma, réalisateurs, acteurs, actrices, scénaristes, cameraman, décorateurs, costumiers…

A leur arrivée, ils s’installent à Montreuil près de Paris, dans un studio désaffecté appartenant à la société Pathé. Chassés de leur pays, ces hommes et ces femmes se regroupent et se réconfortent dans la chaleur de leurs âmes russes. Pour se reconstruire, ils vont devoir s’affranchir de leur identité d’origine, trouver la force de s’ouvrir à une nouvelle culture, l’embrasser et se faire adopter par un autre pays : la France.

Un débat avec le public a suivi animé par Vladimir Fédorovski (écrivain, ancien diplomate russe, officier des Arts et des Lettres) et le réalisateur écrivain et journaliste français Alexandre Moix.

La manifestation s’est terminé par la remise « de palme honorifique » par une délégation russe au réalisateur Alexandre Moix, pour son documentaire et à Dimitri Korniloff, pour son engagement depuis toujours en faveur de la mémoire de l’émigration russe blanche auprès de nombreuses associations culturelles en France.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message