Le temps retrouvé

Aujourd'hui et ce jusqu'au 31 juillet une exposition retraçant l'histoire de Nice voit le jour place Saint-François.

En 2012, l’intervention du service d’archéologie a permis de mettre au jour les vestiges de la plus ancienne construction actuellement connue pour le Vieux-Nice et de documenter ces lieux parmi les plus importants de notre histoire.

Situé en dehors des murs de la cité lors de la donation faite en 1251 par le notable Augier Badat à l’ordre des Franciscains pour y installer un ensemble conventuel, cet espace va se trouver rapidement englobé dans la ville et recevoir à ses côtés, dans le cours du XVIe siècle, l’un des éléments essentiels du pouvoir civil niçois, le Palais communal. Il abritera la mairie et les services municipaux, de 1584 à 1868.

Durant l’occupation de Nice par les armées révolutionnaires françaises, le couvent (église comprise) est vendu comme bien national et connaît des changements de destinations tout comme l’église (caserne, habitat, puis hôtel, cinéma et glacières en interaction avec la Bourse du travail) qui ont profondément modifié l’aspect des bâtiments. Le Palais communal, qui reste propriété municipale après le déménagement de la mairie en 1868, ne cesse, lui, d’être modifié pour enfin être confié par la Ville à la Bourse du travail-CGT, de 1893 à 2009.

Cette exposition vous propose de remonter le temps, au cœur même de l’ancienne église des franciscains, pour découvrir les nombreux aménagements et les changements de fonction qui ont fait l’histoire de cet ensemble patrimonial remarquable et unique, de son édification au XIIIe siècle à nos jours.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire