Café littéraire : Condorcet , un intellectuel en politique de Elisabeth & Robert Badinter

Mathématicien, philosophe, académicien, le marquis de Condorcet est un privilégié quand la révolution éclate en 1789. Condorcet est né en 1743 et mort en 1794. Homme des lumières, athée, ami des philosophes, voilà le portrait d’un honnête homme, auraient pu dire de lui les gens de la troisième république.

C’est ce portrait, la biographie de l’homme public, de l’homme privé, de son enfance, son adolescence, ses études, sa famille que les auteurs nous dévoilent. On entre chez ses amis, dans les salons où tout se décide. Le roi perd son autorité, il n’en a guère après 1789 et va se dépouiller du peu qui lui reste.

Elisabeth et Robert Badinter nous brossent cette période des années de l’ancien régime, de la monarchie constitutionnelle, des trahisons dans l’entourage du roi. Les querelles de personnes entre les politiciens. C’est à la fois une biographie, un livre d’histoire et d’une certaine façon le journal intime de Condorcet.

De nombreux extraits de ses lettres, son courrier, ses échanges avec d’Alembert, Turgot, ses adversaires, les députés, la convention et sa fin tragique en 1794. Condorcet voulait appliquer à la politique les raisonnements intellectuels ce qui ne pouvait se faire entre un homme ayant l’esprit d’analyse et l’activité politique où on cherchait plutôt à détruire, voire tuer ses adversaires.

Cet ouvrage est une belle description de cette période trouble et violente. On y retrouve les thèses de philosophie entre Rousseau et Voltaire, un beau débat sur la liberté et l’égalité.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire