Café littéraire : L’accord secret de Baden-Baden de Henri Christian Giraud

Mai 1968 revu jour par jour, un véritable journal où les évènements nous sont décryptés. Le pouvoir semble se déliter, s’effilocher. Les ministres sont dépassés, Matignon et l’Elysée n’ont plus , semble-t-il les cartes en mains. De Gaulle à deux doigts de renoncer, de démissionner. Qui prendra alors le pouvoir ?

Le jeu est bien plus complexe. L’URSS entre en jeu. De Gaulle a quitté l’OTAN, il est pour les russes une carte maîtresse en Europe Occidentale. Le parti communiste suit en trainant les pieds le cours de ce qui semble une révolution. C’est là que tout se joue dans le plus grand secret à Baden-Baden où le général rencontre Massu lequel est en liaison avec le représentant de l’armée soviétique en Allemagne.

L’ordre sera donné au parti communiste de ne pas pousser plus avant son avantage. La CGT est appelée à négocier les accords avec le patronat. Ainsi quand tout semblait perdu, que l’on allait changer de régime, les soviétiques vont ainsi sauver De Gaulle afin d’éviter que la France rejoigne l’alliance atlantique.

C’est la thèse exposée dans cet ouvrage. L’auteur nous décrit l’ambiance de l’époque avec la rivalité entre gauchistes, anarchistes, trotskistes et communistes.

Ce livre est à la fois historique, sociologique, politique et diplomatique. Le roman d’une époque avec un général De Gaulle maître du jeu, une époque où la fonction suprême de notre république était tenue par des hommes d’Etat.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire