Café littéraire : La conspiration Bosch de Yves Jégo et Denis Lépée

1510 Jules II est le pape, Louis XII roi de France, Henri VIII roi d’Angleterre et Maximilien empereur. Ces souverains et le Saint Père sont confrontés à des événements étranges. Il y a encore en ce début de XVI° siècle des relents des diableries du moyen âge. Puis il y a la peste qui sévit toujours cruellement. Les artistes sont eux aussi des acteurs majeurs. Léonard de Vinci est leur maître, à la fois peintre, sculpteur et savant.

Dans ce monde surgit une jeune femme, elle est l’élément ‘romantique’ de cette intrigue historique. Nous avons déjà tous les éléments qui plus tard vont animer la renaissance. La rivalité entre la France, les Habsbourg, l’Angleterre n’est alors pas touchée par la réforme. Toute l’histoire tourne autour d’un tableau dont le sens est mystérieux. Il y a des symboles, des secrets, nous sommes dans l’univers du mystère. Les espions vont et viennent, certains trahissent, d’autres jouent un double jeu.

Qui va tromper ? Qui va trahir ? Là est tout l’intérêt de cet ouvrage historique. Il est certainement une clé précieuse pour mieux comprendre François 1° et Charles Quint qui vont s’affronter dans cette Italie terre de la renaissance, des arts et de la beauté. Mais là c’est anticiper sur ce livre : La conspiration de Bosch, qu’il faut absolument lire.

Thierry Jan, écrivain

Partager

Laisser un commentaire