Café littéraire : Le KGB au coeur du Vatican de Danièle & Pierre de Villemarest

Un roman d’espionnage au cœur de l’église. Des prélats francs-maçons, d’autres complaisants avec l’idéologie communiste. Les services secrets tant russes qu’américains, les Etats satellites de l’URSS.

Ce livre écrit à quatre mains nous dévoile l’envers du décor de la place saint Pierre. Les papes sont depuis Pie XII après la seconde guerre mondiale l’objet de l’attention particulière du KGB. Les ordres religieux jouent à leur façon un rôle souvent ambigu.
Que dire des Jésuites dont Jean Paul 1° voulait la suppression , mais on ne le saura jamais il est mort 33 jours après son élection.

Vatican II, Jean XXIII puis Paul VI, nous sommes dans les années 1950-1978, l’empire soviétique doit affronter les révoltes en RDA, Tchécoslovaquie, Hongrie puis en Pologne. Les auteurs nous dévoilent les arcanes de la diplomatie vaticane avec les pays de l’Est, puis la politique italienne s’y mêle avec la mafia, la finance.
Jean Paul 1° est mort avant d’avoir pu agir, Jean Paul II a été victime d’un attentat. Bien des questions se posent.

Cet ouvrage de 2006 reprend l’histoire diplomatique depuis un demi-siècle, c’est beaucoup et très peu à l’échelle de l’histoire. La chute du mur de Berlin a-t-elle été aussi celle des services secrets russes ? La question est posée tout au long de ce livre. Les auteurs soulèvent une autre question : La mondialisation ?

Certes l’église catholique est universelle, mais l’universalité est-elle compatible avec cette mondialisation qui veut effacer les particularismes spécifiques des nations en niant leurs spécificités comme celles des racines chrétiennes de l’Europe.

Un ouvrage qui nous pose beaucoup de questions, un livre à lire pour mieux comprendre les enjeux et défis de notre civilisation occidentale dont le Vatican est à la fois la capitale, n’en déplaise à certains, et le dépositaire de ses racines.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire