Café littéraire : Les crêtes de la liberté de Ernest De Gregorio

Une magnifique et poignante histoire dont le théâtre est nos montagnes si proches et en même temps si éloignées, car il faut les mériter. Nous sommes après l’armistice de juin 1940, certains se sont résignés à suivre le maréchal Pétain, d’autres refusent la défaite et écoutant les lointains échos d’un général qui depuis Londres demande de poursuivre le combat.

Ainsi des jeunes montagnards vont cumuler leur plaisir de la montagne, des vallées, de leurs paysages et leur soif de liberté, de refus de l’asservissement à l’ennemi. Ils disent non et rejoignent les rangs des maquis qui peu à peu et surtout après le STO, refusant de servir l’Allemagne vont résister. Il y a des juifs échappés de Pologne, l’amour s’en mêle entre filles et garçons. La passion et les élans du cœur.

Ernest Di Gregorio nous livre ici un roman passionnant, où le lecteur découvrira à la fois cette page triste de notre histoire où il y avait les salauds et les lâches, puis aussi ceux qui savaient encore ce que signifiait le mot : « honneur » Ils vont lutter contre l’ennemi en donnant leur jeunesse.

C’est aussi un guide pour découvrir ces hauts sommets dont les noms vous deviennent familiers. Les Crêtes de la Liberté un bel hommage à ces héros qu’il ne faut surtout pas oublier.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire