Café littéraire : Sépharade de Eliette Abecassis

Quand la tradition venue de la nuit des temps dirige les destinées, les âmes et la vie. Ainsi vont les choses chez les Sépharades. Eliette Abecassis nous entraîne entre l’Espagne, le Maroc, Strasbourg, le Canada et Israël. Là où les tribulations de l’histoire ont entrainé les juifs et notamment ici les Sépharades.

A travers un amour impossible entre deux êtres, impossible à cause d’une mère possessive, d’un secret qui ne peut être divulgué, d’un fiancé incertain, d’une promise décidée et doutant en même temps, nous assistons pages après pages au naufrage des fiançailles et du mariage.

Cet ouvrage nous dévoile les mœurs des Sépharades, leurs espoirs, leurs certitudes et leurs angoisses. On découvre leur folklore, leurs cuisines, leur façon de vivre, de recevoir. Ce roman est par cela essentiellement sociologique. Un bel instant de lecture, un voyage dans ces coutumes qui ne peuvent s’acquérir, car elles sont avant tout innées et inscrites au plus profond de l’âme des Sépharades.

C’est peut-être là leur force et leur faiblesse. Force, car elles restent pures, faiblesse parce qu’elles ne se régénèrent pas. Une dualité dont on ne saurait démêler les fibres tissées par des millénaires de tradition.

Thierry Jan, écrivain

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire