Café littéraire : Suite italienne de Juliette Benzoni

L’Italie de la renaissance, les Médicis, les Borgia, Rome, Florence, Venise. Juliette Benzoni nous entraîne dans cet univers où l’intrigue, les crimes, le poison, les assassinats, l’amour, l’art et la politique se mélangent.

L’époque de Machiavel, de Laurent le Magnifique, de César Borgia et de sa sœur Lucrèce. Un roman, une page d’histoire, une saga, un polar ? Un peu tout ça à la fois. Venise, Florence, Gênes, sont rivales entre elles. L’Italie n’existe pas, elle est divisée en autant de cités Etats toutes ennemies les unes des autres. A cela il faut ajouter la France qui ambitionne le milanais, l’Espagne dont les Borgia sont les représentants. Puis tous ces princes sont ambitieux et sans aucun scrupule.

Même le pape assassine ou plutôt fait assassiner. César Borgia tue son propre frère. Pour l’amour d’une femme on vend son âme. C’est ainsi une suite de haines, de crimes et d’intérêts tout au long de ce roman historique.

Si la renaissance a apporté en France la beauté, l’art et l’esthétisme, c’est au prix de biens des intrigues et aventures où l’Italie bien qu’elle fut la source de ce réveil des arts, était en même temps une terre où la vie humaine n’avait guère de valeur devant la soif du pouvoir.

Thierry Jan, écrivain

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire