Café littéraire : Un fauteil sur la Seine de Amin Malouf

Il est d’usage quand on est élu à l’Académie Française de faire l’éloge de la personne à laquelle on a succédé. Ici Amin Maalouf en profite pour nous brosser quatre siècle de l’histoire de cette vénérable institution et en même temps quatre siècles de l’histoire de France.

On aborde ainsi les faits historiques depuis le 29° fauteuil avec ses 18 titulaires précédents. C’est un exercice auquel l’auteur s’est plié avec brio. On parcourt cette histoire non pas avec des dates, mais avec des anecdotes, des petits coups, hélas des fois bas.

Pourquoi un tel plutôt qu’un tel autre ? Rivalités politiques, philosophiques ? C’est bien plus subtil pour devenir immortel. On découvre aussi l’origine de cette académie qui fut sanctuarisée par Richelieu à partir d’un groupe d’amis.

Quatre siècles d’histoire en dix-huit chapitres, dix-huit personnalités dont certaines, malgré l’immortalité, sont aujourd’hui oubliés, mais l’oubli n’est pas la mort pourrait nous répondre le poète.

Un fauteuil sur la Seine, on aurait envie de dire : sur la scène, tant ce fauteuil fut avant tout la scène d’un théâtre, celui de la vie.

Thierry Jan
, écrivain

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire