Littérature : 1991 de Franck Thilliez

1991 de Franck Thilliez, sorti en mai dernier chez Fleuve Éditions, est en fait un retour dans le passé, sur les traces du jeune inspecteur de police fraichement sorti de l'école, Franck Sharko. L'auteur nous offre ici la première enquête de celui qui deviendra son personnage iconique.

Décembre 1991, Franck Sharko arrive au 36 quai des Orfèvres où il est le "numéro 6 et dernier de son groupe d’enquête, un « ripeur » de base collé sur l’« affaire des Disparues du Sud parisien »". Trois femmes ont été enlevées, violées et assassinées de 86 à 89. Une affaire non résolue malgré des heures de travail et de recherches. Sharko est chargé d’y apposer un regard neuf et il y consacre tout son temps. C’est après une journée dédiée aux Disparues que Sharko rencontre un homme, paniqué, qui vient de trouver la photo d’une femme couchée, attachée, la tête dans un sac. Sharko en flic minutieux décide de se rendre à l’adresse indiquée sur le cliché…

Pour cette première enquête Franck Thilliez ne va faire de cadeau à personne, ni aux lecteurs ni à son héros qui va rapidement rentrer dans le bain !

Plongeant tout le monde dans les années 90, Thilliez réussit avec brio à reconstituer cette époque avec ses références, ses codes, ses procédures plus souples, cette façon d’enquêter plus animale, plus instinctive du fait de l’absence des technologies qui apparaîtront plus tard.

L’écriture de Thilliez s’adapte également à ce retour dans le passé. Pour les fans du personnage, c’est un régal de découvrir Franck Sharko en jeune enquêteur, fiancé à Suzanne, un peu naïf, soucieux de la protéger des horreurs de son métier, mais qui sent toutefois qu’il aura du mal à le faire.

A son arrivée, Sharko intègre l’équipe de Titi et l’auteur crée une cohésion semblable à ce que l’on pourra retrouver plus tard quand Sharko sera chef de groupe, avec les fêlures des uns, les flirts avec la légalité, la difficulté à maintenir une frontière vie privée/vie professionnelle. « La tension était palpable, dans l’habitacle. En observant l’expression de ses collègues, à la lueur du plafonnier, l’image d’une meute de loups s’imposa à Sharko : ils vivaient à l’unisson pour de tels instants de chasse. De l’adrénaline pure, en intraveineuse, qui les maintenait en vie. »

Grâce à une intrigue particulièrement habile, Franck Thilliez tisse un réseau de fausses pistes et emmène les enquêteurs dans les milieux troubles du vaudou et, ceux de la magie et du mentalisme. Il gère le suspense et distille vrais indices et impasses tout au long du récit. On croit à tout jusqu’au dénouement final.

Une intrigue tout en tension, sombre, palpitante pour cette première enquête de Franck Sharko, une réussite !

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire