Littérature : Back Up de Paul Colize

Un roman plein de rock and roll et de LSD sur fond de complot international dynamité par le son de Chuck Berry, Paul Colize fait le lien entre 1965 et le groupe de rock Pearl Harbor et, 2012 et l'identité de X Midi bloqué dans un syndrome d'enfermement.

© 2VISUDESIGN

Back Up s’ouvre sur l’histoire de Larry Speed, leader du groupe Pearl Harbor, qui se paye des vacances bien méritées à Majorque... mais moins d’une journée après son arrivée, il est retrouvé mort au fond de la piscine de l’hôtel. On est en mars 1967.
Ceci n’est que le début d’un des trois récits qui constituent ce polar redoutablement efficace.
On découvre par la suite les autres intrigues : celle du X Midi, SDF, 105 kg pour 1,92 m, renversé par une voiture devant la gare du Midi à Bruxelles et victime du Syndrome d’Enfermement. On est en 2010.
Et celle d’un jeune garçon né le 6 août 1945, le même jour qu’ Hiroshima. C’est là que tout a commencé. […] Ma mère disait que ma naissance avait mis fin à la guerre. qui rapidement présentera un talent incroyable pour la batterie. On est en 1955, Pour moi, le premier rock, c’est Chuck Berry et Maybellene. Et c’est tout.

Trois histoires qui finiront, on s’en doute, par s’imbriquer les unes aux autres. D’ailleurs même si on est certain que cela va arriver, cela se fait assez tard dans le bouquin, on a du mal à déterminer les liens précis jusqu’à l’auteur nous les dévoile. Le récit est travaillé, découpé, mélangeant les flash-backs, les années, les points de vue, les cultures, avec en filigrane le rock and roll et sa puissance. L’écriture est précise et malgré les changements d’intrigues (qui se font à chaque chapitre) le lecteur n’est jamais perdu, jamais embrouillé. C’est toujours fluide et parfaitement dosé en suspense, donnant toujours envie de lire un chapitre de plus.
Paul Colize rend superbement bien l’ambiance des années 60, la musique, le climat austère, les drogues. C’est comme si on y était. On découvre en même temps que le héros les Beatles et les Rolling Stones, le LSD, les filles hystériques, le travail facile, l’armée, la guerre du Vietnam, la multitude de groupes qui se créent, jouent, disparaissent, reviennent avec un autre nom. La musique y est vivante, décrite, décortiquée, notamment avec les passages concernant le jeune batteur. Paul Colize intègre une très grande documentation du monde musical, des techniques, des termes, des courants sans jamais être barbant ou distant.
On vit à cette époque, et mon seul véritable regret à la lecture de ce roman et ne pas avoir vécu ses années extraordinaires.
Mais le tour de force de Paul Colize est d’avoir écrit un roman noir dont le personnage principal est cloué au lit, sans pouvoir bouger ni parler, victime du Locked-In-Syndrome. Il va être confié aux bons soins de Dominique, un kinésithérapeute brillant, à l’énergie radieuse et communicative, qui va essayer de remonter le fil de l’histoire de X Midi. On s’accroche aux moindres de ses progrès car on sent que X Midi possède les clés pour comprendre comment tous les membres d’un même groupe de rock sont morts, en moins d’une semaine dans des lieux et des circonstances très éloignés.

En lisant Back Up, on découvre une époque, un complot saisissant, un héros attachant à l’histoire touchante, à la vie malmenée. Paul Colize a fait de ce livre un roman très émouvant, à l’incroyable densité, très bien écrit, sans oublier les bases du polar. Back Up, pour un voyage dans les tréfonds du rock and roll.

En Bonus :
- Une couverture originale et intriguante de 2VISUDESIGN qui se démarque vraiment des autres romans
- A la fin du livre, vous trouverez la bande son du livre car quoi de mieux que de pouvoir écouter ces morceaux lors de la lecture :-)
- Regardez bien chaque titre de chapitre et les derniers mots de chaque chapitre...

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message