Littérature : L’île du diable de Nicolas Beuglet

L'île du diable est le troisième, et pour l'instant dernier, volet des aventures de l'enquêtrice Sarah Geringën écrites par Nicolas Beuglet. Publié à l'automne par XO Éditions, L'île du diable est un thriller glaçant prenant ses racines dans le passé, faisant remonter à la surface un événement méconnu et terrifiant.

L’île du diable reprend là où Complot s’était arrêté : Sarah Geringën est en prison. Sa libération est cependant anticipée quand on retrouve son père assassiné, recouvert d’une étrange poudre blanche avec une clé cachée au fond de l’estomac. Sarah se met rapidement à avoir des doutes sur son père, homme plutôt distant et qu’elle connaissait finalement assez peu. Et en effet ce dernier avait bien des choses à cacher...

Cette enquête va entraîner Sarah sur les traces de son histoire personnelle, sur le passé et l’enfance de son père en Russie et notamment en Sibérie. L’action continue de ce thriller envoûte le lecteur qui remonte avec Sarah les traces de son passé, jusqu’à ce que fiction et Histoire se rejoignent sur une île terrifiante où règnent des fantômes...

© DR

La réalité et le divertissement se télescopent alors brutalement et font découvrir aux lecteurs un événement historique méconnu de la déportation massive en 1933, en URSS.
Dans cette histoire de vengeance, Sarah va en apprendre beaucoup sur son passé et découvrir de nouvelles recherches scientifiques portant sur l’épigénétique, c’est-à-dire la transmission par les gènes d’éléments des générations passées.
Nicolas Beuglet réussit à nouveau à mélanger, Histoire, science et thriller dans une histoire glaçante et permet de mettre enfin des mots sur les angoisses et le sentiment de culpabilité de son héroïne...

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire