Littérature : La mort s’invite à Pemberley de PD James

Thriller historique publié en 2011, La mort s'invite à Pemberley n'est rien de moins qu'un hommage au célèbre roman de Jane Austen, Orgueil et préjugés, dont il reprend les personnages. Cette suite criminelle racontée par PD James est un petit bijou d'intrigue à l'anglaise.

© D.R

Octobre 1803. Six ans après le mariage d’Elizabeth Bennet avec Darcy, la veille du célèbre bal de Lady Anne organisé à Pemberley, la mort, brutale et violente, vient frapper.
Dans la nuit, Lydia, la soeur d’Elizabeth, mariée à l’irrévérencieux Wickham, arrive à Pemberley, hurlant que son mari vient d’être assassiné.
Une équipe de recherche, composée de Darcy, du colonel Fitzwilliam et de Mr Avelston, se rend dans les bois du domaine. Mais ce n’est pas le corps de Wickham qui est retrouvé... celui-ci, les mains pleines de sang, divague à côté du cadavre de son meilleur ami.

Phyllis Dorothy James a osé, et réussi, le pari de faire revivre les personnages de ce classique de la littérature anglaise, avec la même ambiance et un style approprié. Les mots recréent habillement cette époque, la vie au château menée par le couple phare, les intrigues amoureuses, les querelles familiales, les secrets. La plume élégante de P.D. James nous plonge dans cette ambiance britannique et poursuit avec cohérence le parcours des personnages de Jane Austen. C’est ainsi que l’on retrouve, en plus d’Elizabeth et de Darcy, Jane et Charles Bingley, Mr et Mrs Gardiner, Georgiana Darcy et l’incroyable domaine de Pemberley dont on imagine chaque pierre, chaque arbre, dans un décor quasiment vivant.
Pour les lecteurs qui n’auraient pas lu Orgueil et préjugés, il peut être difficile d’appréhender les antécédents entre Darcy et Wickham et, pourquoi ce dernier et son épouse ne sont plus reçus à Pemberley. Toutefois, un prologue - Les Bennet de Longbourn - permet de situer les personnages pour ceux qui n’auraient pas lu le roman de Jane Austen, ou de rafraîchir l’esprit des autres.

Le roman se divise en six livres, se concentrant chacun sur une étape de l’intrigue. Ne vous attendez pas à une enquête policière classique, l’auteur développe une atmosphère particulière et poursuit son récit jusqu’au procès.
Ici, point de technologies et peu d’action mais des descriptions, des dialogues d’un autre temps, prompts à créer une ambiance, le monde révolue de l’époque Géorgienne et à semer le trouble au domaine de Pemberley. L’intrigue aurait pu être un peu plus poussée, plus fouillée, et les amateurs de polars resteront peut-être un peu sur leur faim, mais ce petit voyage au cœur du Derbyshire reste agréable.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message