Littérature : La traque de Bernard Petit

Bernard Petit, l'ancien patron du 36, quai des orfèvres, signe avec La traque, un premier polar coup de poing. Un style efficace et sombre pour un polar qui transpire de réalisme.

Les fourgonniers n’en sont pas à leur coup d’essai et après plusieurs attaques à main armées de fourgons blindés, ils décident d’un dernier coup d’éclat avant de se mettre au vert : l’enlèvement d’une haute personnalité politique en vue de décrocher une méga rançon. Leur chef, le charismatique Patrick Hanssen, maquille cette action en opération terroriste. Il compte sur les conflits internes aux différentes brigades de police pour semer le trouble et que personne ne remonte leur piste. C’était sans compter sur la ténacité des policiers impliqués.

Divisé en trois grandes parties et alternant les points de vue – narrateur omniscient et narration interne de la part d’un des braqueurs – La traque se déroule entre la France et la Belgique et donne à voir l’étendue des brigades de police qui peuvent être impliquées, les procédures, les services et les complications que cela peut engendrer. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, Bernard Petit ne choisit pas de suivre un flic-héros mais un ensemble de personnage atypiques, il donne même une part plus importante à l’un des fourgonniers, Yanis Meertens, que l’on va suivre tout au long du livre. Personne n’est favorisé et l’auteur ne propose pas une simple dualité entre gentils flics et méchants voyous.

Écrit sans fioritures, « à l’os, sans faire de gras » comme l’a confié l’auteur à France Bleu, La traque se lit comme un assaut, avec toute la tension, la préparation et l’adrénaline engendrée. De façon brute, le lecteur est happé par ce polar réaliste.
Inspiré par sa carrière au sein de la police française, La traque recèle une belle part de faits réels et s’attache à montrer les personnalités derrière les personnages « Qu’est-ce qui se passe dans la tête des gens qui font une traque, qu’est-ce qui se passe dans la tête des gens qui sont des proies, qui doivent agir en essayant de deviner à l’avance ce que vont faire les gens qui les poursuivent, et ce qu’il ne faut surtout pas faire. »
Pour ce premier roman, Bernard Petit offre un polar efficace tout en tension, construit comme un assaut des forces de l’ordre qu’on suivrait en direct sur une chaîne d’info en continu, en quasi-immersion.

La traque de Bernard Petit
11 Février 2021
Thriller
424 pages

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire