Littérature : Labyrinthe de Kate Mosse

Voyage dans le passé, Cathares, quête du Graal, autant d'éléments mystiques et mystérieux dans ce roman de Kate Mosse. Sorti en 2006, Labyrinthe s'inscrit dans la lignée de nombreux thrillers ésotériques. Nice Premium a fait, pour vous, le voyage en 1209.

Couverture © Hachette Photo

Juillet 2005 - Alice est bénévole sur un chantier de fouilles dans les Monts Sabarthès dans le département de l’Ariège. Elle découvre dans une grotte deux squelettes ainsi qu’un genre d’autel. La découverte d’Alice s’avère rapidement être plus qu’une simple trouvaille archéologique, et elle va vite s’apercevoir que de nombreuses personnes sont intéressées par cette grotte et ces ossements.
Juillet 1209 - Alaïs est la fille de l’intendant du vicomte de Carcassonne, indépendante, débrouillarde et guérisseuse, elle fait la fierté de son père, Bertrand Pelletier. A l’aube de l’invasion du Sud par les armées du Nord, il lui confie un étrange manuscrit dont elle doit assurer la protection quoiqu’il arrive.

Ce roman alterne habillement ses deux époques et nous propose une nouvelle version de la quête du Graal. En situant l’histoire au début des croisades contre les chrétiens du Languedoc, les Cathares, l’auteur nous propose de découvrir une partie méconnue de l’Inquisition. Les fictions décrivent souvent l’arrivée de Dominicains, en 1233, mais dans Labyrinthe, l’intrigue commence plus tôt, au moment où les barons français tentent de soumettre la noblesse du Sud dès 1209.
Les passages se situant au Moyen-Âge sont très bien décrits, on a l’impression d’être transporté dans le Carcassonne du XIIIe siècle, avec le bruit des sabots des chevaux qui entrent dans la cour, de l’épée sur la forge, des marchands dans les rues. Le personnage d’Alaïs est attachant, on s’engouffre avec elle dans cette quête, on apprécie son courage et sa volonté sans faille. Son équivalent actuel, Alice, est un peu moins travaillé et cette dernière suscite moins la sympathie malgré les menaces dont elle est victime. Les personnages secondaires sont nombreux et, pour la plupart, utiles à l’histoire, notamment Sajhë et Baillard,
Le roman est efficace, même si l’on rencontre quelques longueurs dans cette lecture. Il faut dire que le roman est dense et qu’il dépasse les 800 pages. Le rythme souffre de passages intenses et de descriptions longuettes, qui cassent un peu la fluidité de la lecture. Le style de l’auteur est travaillé, précis, documenté, et utilise un langage soutenu qui enrichit le récit (vieux français, tournures de phrases anciennes, mots peu courants, d’autres en langue d’Oc). On sent l’amour de l’auteur pour Carcassonne et sa région tout au long de l’histoire.
Les amateurs du genre apprécieront de partir à la recherche du Graal, dans le Labyrinthe et ses secrets.

Le bonus de l’édition Poche : un supplément illustré qui vous permettra de découvrir le Carcassonne d’Alaïs.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message