Littérature : Le cimetière des hirondelles de Mallock

Innocenter un coupable, voilà la nouvelle mission d'Amédée Mallock, commissaire à Paris et en route pour Saint-Domingue, dans les Caraïbes. Un nouveau défi à relever pour ce commissaire hors normes, un récit raconté par J.-D Bruet-Ferreol, alias Mallock - l'auteur – Le cimetière des hirondelles, un roman à lire d'urgence !

Couverture © Axel Mahé

Manuel Gemoni, jeune papa et frère de Julie, flic faisant partie du Fort Mallock, est parti à l’autre bout du monde tuer un vieillard Je l’ai tué parce qu’il m’avait tué... Avec cet aveu, pas de doute pour la police locale, Manuel est coupable. Mais comment ce professeur d’université a pu en arriver là ? Il ne connaît ni la République Dominicaine, ni la victime. Mais surtout comment faire pour le sortir de ce guêpier et arriver à l’impossible, l’innocenter ?

Le cimetière des hirondelles de Mallock porte haut les couleurs du thriller français. Cette histoire d’assassinat, qui commence par l’arrestation du coupable, cache en fait bien plus que ça. L’incroyable densité de ce récit multiple, une sorte de matriochka mêlant polar du 21e siècle et récit historique, est une réussite. Mallock, par sa plume géniale, nous emmène sur les traces de Manuel Gemoni, de Jean-François Lafitte, son écriture flirte avec tous les styles : l’humour, la noirceur, le fantastique, l’historique. Dans un style sans concession, Mallock déroule son histoire, cette pelote qui va remonter le temps et offrir au lecteur une claque incroyable. D’abord, par l’intrigue bien sûr - pourquoi Manuel est allé tuer Darbier qu’il n’avait jamais vu ? - et par ses personnages, creusés, travaillés. Mallock - le commissaire - en tête, sorte d’ours mal léché, misanthrope mais amoureux - sans se l’avouer - de la Reine Margot et touché par les membres de son équipe : Jules et Julie, le couple du Fort, Bob Daranne, le vétéran, Ken, le génie informatique et la dernière arrivée, Jo. Mallock est du genre à flirter avec les limites de la légalité, tout est bon pour découvrir la vérité, c’est aussi un fin gourmet et un homme fragilisé par la perte de son fils. Une personnalité riche et attachante : Ours raffiné, il a de frêles poignets avec, au bout, comme greffées, des paluches de boucher. Des yeux fiévreux comme des pierres précieuses éclairent un visage moitié Nick Nolte moitié Depardieu, avec la même masse de cheveux blonds, un nez indéfini et une bouche fine. Son corps d’un mètre quatre-vingt et ses cent kilos, plus proche de celui de l’Américain, ne seront pas de trop pour résoudre cette invraisemblable histoire. Lui qui aime bien maîtriser son environnement et le déroulement de ses enquêtes se prépare à des journées éprouvantes. L’énigme invraisemblable que Manuel Gemoni s’apprête à lui poser aura bien besoin de deux ou trois commissaires pour en venir à bout.
Ça tombe bien, Mallock est plusieurs.
- p.25/26

Le cimetière des hirondelles, malgré les passages intenses et dramatiques qu’il contient, est souvent drôle, principalement grâce à Mallock (le commissaire), et poétique, littéraire, fin et bien écrit grâce à Mallock (l’auteur). Le sarcasme est présent Tu sais, à force d’appeler les aveugles non-voyants, les sourds non-entendants, on devoir baptiser les cons, non-comprenants, et les hétéros, non-enculants, et pourquoi pas les Blacks, non-Blancs ? - p. 310, autant que la description romantique Pendant le déjeuner, il écouta la Margot raconter ses dernières pérégrinations. Elle était jolie quand elle parlait. Lorsqu’elle écoutait aussi. Tout le temps, en fait. Sa bouche était comme un animal incroyable, une pulpe rouge qui suçait et souriait, dévoilant des perles blanches et une langue rose d’où décollaient des phrases et des images. Un mot, un coup de dent, une idée, une bouchée, un éclat de rire. Elle respirait une force mentale et physique troublante. - p. 192
Le cimetière des hirondelles est un vrai coup de cœur, un coup au cœur, par l’incroyable histoire qu’il vous conte et par l’amour et la beauté des mots.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message