Mission du Patrimoine : Les chapelles de l’Annonciation et de l’Assomption de La Brigue sélectionnées

Les chapelles de l’Annonciation et de l’Assomption de La Brigue ont été sélectionnées pour la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, parmi les 18 sites emblématiques des régions de métropole et d’outre-mer qui ont été dévoilés ce lundi 5 avril.

C’est la quatrième édition de la Mission Patrimoine pour la sauvegarde du patrimoine en péril, confiée par le Président de la République à Stéphane Bern, et soutenue par la Fondation du patrimoine.

La chapelle de l’Annonciation est située au sud de l’église paroissiale. Elle présente un plan ellipsoïdal avec des décors muraux et des faux marbres. Dédiés au mystère de l’Incarnation, ces décors sont illustrés par un cycle de la vie du Christ. Plusieurs éléments rappellent le culte de Saint Charles Borromée, dont la confrérie possède une relique.

La chapelle de l’Assomption est située près de l’église Saint-Martin, au nord, et présente une façade de style Renaissance et un campanile à l’italienne. À l’intérieur, le décor de style baroque, tout comme le cycle de la vie de la Vierge Marie, a été enrichi et restauré au XIXe siècle.

Les chapelles sont, faute d’entretien depuis des décennies, dans un état de conservation critique aggravé par la tempête : les toitures en lauzes ne sont plus étanches et présentent même des trous qui laissent d’importantes quantités d’eau s’infiltrer et percoler au travers des voûtes et des murs support des somptueux décors.

Ce projet bénéficiera du soutien financier de l’édition 2021 du Loto du Patrimoine de FDJ. Il pourra bénéficier également d’une collecte de dons et de mécénats.

"Six mois après la tempête ALEX, et alors que la reconstruction de nos vallées mobilise des moyens importants de la part des collectivités et de l’Etat, cet effort particulier pour ces deux chapelles est une excellente nouvelle !
Naturellement, la Région s’engagera financièrement pour les travaux de restauration, dans la droite ligne de son action pour le sauvetage des édifices religieux, mais aussi du patrimoine culturel et industriel."- a commenté Renaud Muselier, Président du Conseil Régional.

Partager

Laisser un commentaire