"Led Zeppelin IV" : les cinquante ans d’un album mythique

Lundi 8 novembre marquait la date du cinquantième anniversaire de la sortie de Led Zeppelin IV, album mythique au succès international du groupe de rock anglais.

En 1970, après le succès mitigé de leur troisième album Led Zeppelin III, le groupe part s’installer en campagne au Pays de Galle pour y enregistrer leur quatrième album.


Pochette du quatrième album studio de Led Zeppelin

Cet album est sorti le 8 novembre 1971. S’il est communément appelé Led Zeppelin IV - comme suite logique de leur trois albums précédents intitulé « I » « II » et « III » - il ne porte en réalité aucun nom, ni même le nom du groupe. Seuls quatre symboles sont inscrits dans la pochette, représentant chacun un membre du groupe.


Logo de Led Zeppelin avec les quatre symboles présents dans la pochette de l’album

Avec ses huit titres, ce quatrième album est devenu le plus gros succès de « Led Zep », et avec 37 millions de ventes à travers le monde, il est même devenu l’un des albums les plus vendus de tous les temps. En plus de son succès commercial avéré, l’album a aussi bénéficié d’un succès critique, non seulement à sa sortie, mais aussi des décennies plus tard. Le magazine Rolling Stone l’avait classé à la 66e place des 500 meilleurs albums de tous les temps en 2003.

Il faut dire qu’avec des titres tels que Black Dog, The battle of Evermore, When the Levee Breaks et surtout Stairway to Heaven, le succès et sa longévité ne pouvaient être que garantis.

Stairway to Heaven

Que vous aimiez le rock ou non, vous avez forcément déjà écouté ce morceau mythique sorti il y a tout juste 50 ans.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, Stairway to Heaven n’a pas été sorti comme single - Black Dog et Rock and Roll étaient les deux singles de l’album - mais a bien été diffusé en même temps que l’album, il y cinquante ans, donc.

Stairway to Heaven, reprise mille et une fois, sans n’être jamais égalée, a été le plus gros succès du groupe, et donc de l’album. Pendant plusieurs décennies elle a été la chanson la plus diffusée sur les radios américaines, malgré sa durée de huit minutes - alors que les radios sont plus habituées à diffuser des formats plus courts d’environ trois minutes.

Huit minutes. C’est le temps qu’il faut pour laisser la magie opérer. C’est le temps qu’il faut pour que cette douce mélodie à la guitare acoustique, ensuite rejoint par la batterie, finisse en un solo explosif et mélodieux à la guitare électrique.

D’ailleurs ce solo, qui continue de fasciner les guitaristes actuels, a été enregistré très rapidement, a déclaré Jimmy Page au magazine Classic Rock.

« J’ai juste dit « Démarre », j’ai pris une grande inspiration - c’est comme ça que je procède habituellement - et puis j’ai joué ».

Un demi siècle plus tard, le succès du titre est toujours avéré. Il a notamment été classé à la 61e place des 500 meilleures chansons de tous les temps par le magazine Rolling Stone, cette année, et le nombre de streams sur Spotify s’élève à plus de 619 460 000. Cinquante ans plus tard, Stairway to Heaven continue de fasciner.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire