Les Jazz sous les étoiles au Théâtre de Verdure

Pour pallier à la 26e édition du Nice Jazz Festival qui ne pourra pas se dérouler pour cause de crise sanitaire, les Nice Jazz Summer Sessions, soit cinq soirées concerts seront proposées au Théâtre de Verdure. Une édition réduite donc mais pas pour autant moins attractive avec à l'affiche Liz McComb, André Ceccarelli en trio avec Sylvain Luc ou Richard Galliano.

Ce Vendredi 17 juillet : La grande chanteuse et pianiste de Gospel Liz McComb sera accompagnée par le Philharmonique de Nice dirigé par le Maestro György RATH pour une rencontre historique entre spiritual et symphonie, au fil des sublimes mélodies de George Gershwin, Jerome Kern, Duke Ellington…

Samedi 18 juillet : André Ceccarelli Trio avec Sylvain Luc et Thomas Bramerie

Un voyage original autour de la Méditerranée et de l’Atlantique, par des musiciens, individuellement immenses solistes, eux-mêmes grands voyageurs et rompus à cette expérience du mélange des sons et des univers. Quand trois musiciens de cette trempe, de ceux qui transcendent les genres et les frontières par leur universalité, de ceux qui partagent, qui lisent au-delà des notes, s’assoient l’un à côté de l’autre, le bonheur est assuré.

Dimanche 19 juillet : NJO – Funny 60’s Nice Jazz Orchestra direction Pierre Bertrand invite Walter Ricci

Le crooner Walter Ricci accompagné par le Nice Jazz Orchestra revisite les tubes des années 60. Le NJO est un Bigband azuréen regroupant les meilleurs solistes du jazz de la Côte d’Azur.

Lundi 20 juillet : Belmondo Quintet

Qui ne connaît pas les frères Belmondo ? Stéphane, le trompettiste, héritier flamboyant de Chet Baker et Freddie Hubbard, l’un de grands lyriques de son instrument, et l’un des plus estimés de ce côté-ci de l’Atlantique. Lionel, le saxophoniste qui a fait se rencontrer les musiques de Lili Boulanger et Yusef Lateef, qui a réuni l’esprit coltranien avec les traditions liturgiques françaises et porté la flamme du jazz au cœur de l’univers classique. Aujourd’hui, forts de leur expérience et fidèles à leurs principes, les frères remettent à l’honneur l’intrépide Belmondo Quintet.

Mardi 21 juillet : Carte Blanche à Richard Galliano

Voilà cinquante ans que Richard Galliano enchante les scènes du monde entier.
Accordéoniste, bandonéoniste, compositeur, Richard Galliano, musicien aux multiples facettes, travailleur infatigable toujours en recherche d’inspirations nouvelles, réécrit inlassablement l’histoire de l’accordéon.Il utilisera pour la première fois un nouvel instrument : L’accordhammond, ou la réunion inédite de deux instruments : l’accordéon et l’orgue Hammond.

Partager

Laisser un commentaire