Nice Jazz Festival revient en force pour l’édition 2022

Après deux éditions revisitées, le Nice Jazz Festival va enfin retrouver ses deux scènes dans le cadre unique de la place Masséna et du Théâtre de Verdure pour sa nouvelle édition du 15 au 19 juillet .

C’est donc une édition très attendue qui verra se succéder, dès le 15 juillet, 30 groupes lors de cinq soirées consécutives.

Pendant cinq jours, la ville vibrera aux sons des grands noms d’envergure nationale et internationale, des légendes du jazz mais aussi des découvertes d’aujourd’hui qui font la renommée de ce festival.

Une édition qui, comme son affiche, mettra à l’honneur toutes les diversités du jazz.

Des artistes primées et engagées

C’est la native des Bouches-du-Rhône, Clara Luciani, qui viendra se produire sur la scène installée place Masséna, le samedi 16 juillet à 23h. Avec son second opus Coeur, sorti en juin 2021, elle a rapidement atteint la première place des ventes d’album en France.

Auréolée de plusieurs Victoires de la Musique, elle a notamment reçu le titre d’artiste féminine de l’année. L’occasion de livrée une prestation très remarquée, entourée d’amis et de proches sur scène, venus l’accompagner pour interpréter en direct sur France 2 le single "Respire encore".

H.E.R., de son vrai nom Gabriella Wilson, a presque plus de nominations aux Grammy Awards que de bougies à souffler sur son gâteau d’anniversaire.

L’Américaine de 24 ans a été nominée à 21 reprises dans la grande messe de l’industrie musicale outre-Altantique. Et de remporter 4 prix, notamment celui de la chanson de l’année pour I Can’t Breathe, en 2021.

Une référence directe aux dernières paroles de George Floyd, tué par la police de Minneapolis en mai 2020. Un évènement qui avait secoué les Etats-Unis, créant le mouvement Black Lives Matter.

La chanteuse malienne Fatoumata Diawara a elle aussi contribué à porter la voix de ceux que l’on n’entend pas, ou plus, en participant à des oeuvres caritatives en faveur des enfants victimes de la guerre.

Elle a aussi collaboré avec Matthieu Chedid, et surtout avec le chanteur britannique Damon Albarn (Blur, Gorillaz) dès 2012, sur le projet Rocket Juice and The Moon - également porté par Flea, le bassiste des Red Hot Chili Peppers. Une amitié toujours d’actualité, captée par les caméras de France 2 dans l’émission Taratata.

Des monstres sacrés

Iggy Pop, vous connaissez ? Bien sûr que oui ! La légende américaine, ancien membre des Stooges, aime beaucoup la France... qui le lui rend bien.

Il entame début mai une tournée dans le pays avec 12 dates en quelques semaines (il se produira aussi à Monaco, le 19 mai, au Grimaldi Forum), avant de revenir au Nice Jazz Festival en le 19 juillet à 23 heures, place Masséna.

L’occasion de découvrir ses nouvelles chansons, comme Family Affair.

Marcus Miller, de loin le meilleur bassiste de sa génération, ne manquera pas non plus la scène niçoise, lui qui est un grand habitué du festival Jazz à Juan.

En 2020, dans le contexte de la crise sanitaire, le Nice Jazz Festival avait en effet dû être annulé et avait pu exister au travers de « Mon été à Nice »

L’an dernier, le Nice Jazz Festival avait été l’un des rares avec une jauge debout à réussir à se maintenir en France sur une seule scène à Masséna pour une édition revisitée qui avait réuni 15 groupes et attiré pas moins de 12 479 spectateurs.

Partager

Laisser un commentaire