Nice Jazz Festival, une édition toujours plus flamboyante

"La crise sanitaire aura révélé plus que jamais notre formidable capacité d’adaptation et de résilience. Notre Nice Jazz Festival, premier festival de jazz au monde né en 1948, en est la preuve irréfutable. Je vous donne rendez-vous du 15 au 19 juillet 2022 pour une nouvelle édition toujours plus flamboyante." avec ses paroles Christian Estrosi a entériné la conclusion de cet événement iconique qui, après la suspension en 2020, a pu revenir même si sus les contraintes sanitaires.

Ca été l’occasion de proposer une nouvelle expérience , utile pour d’autres occasions, aux festivaliers avec une grande scène unique place Masséna, un format 100% assis où la distanciation sociale était possible, une jauge réduite (2 800 places par soir au lieu de 10 000 habituellement), des référents covid sur place et un sens de circulation pour éviter les croisements. Enfin, une tente de dépistage antigénique a été mise en place tous les soirs à l’entrée du festival pour proposer au public qui n’était pas en possession du pass sanitaire de pouvoir se faire dépister.

Sébastien Vidal, Directeur artistique, a proposé une programmation d’envergure nationale et internationale, mais aussi locale avec de nombreuses créations d’artistes niçois.

L’édition 2021 en chiffres

12 479 spectateurs pour une jauge de 14 000 places (rappel : 42 700 en 2019, 40 100 en 2018, 38 400 en 2017). 1 soir complet (2 800 personnes)

8 400 heures de travail cumulées par les équipes techniques ; 611 tests antigéniques effectués à l’entrée du festival ; 400 agents mobilisés ; 19 jours de montages ; 15 artistes et groupes ; 10 jours de démontage ; 6 jours de concerts dont le 14 juillet ; 3 plateaux par soir

Comme chaque année, en marge du Nice Jazz Festival, Niçois et touristes peuvent profiter d’une programmation de jazz OFF à Nice et dans les communes de la Métropole Nice Côte d’Azur. Le jazz a ainsi résonné partout, de la Colline du Château jusqu’aux places de marchés niçois, rassemblant plus de 600 personnes.

Les communes métropolitaines de Belvédère, Eze, Bonson, La Trinité, Colomars, Valdeblore, Duranus et Saint Blaise ont également pu profiter de concerts orchestrés par la fine fleur des groupes de jazz azuréens, rassemblant une centaine de spectateurs par soirée.

La fête continue jusqu’au 14 août dans les communes de Bonson, La Trinité, Saint André de la Roche, Roquebillière, Isola, Auron, Rimplas, Saint Sauveur sur Tinée et Roussillon sur Tinée.

Partager

Laisser un commentaire