A l’Opéra de Nice , Missa Solemnis de Beethoven

L’Orchestre Philharmonique de Nice, placé sous la baguette de son directeur musical György G. Ráth, entre de plain-pied dans cette année Beethoven 2020, durant laquelle on commémore le 250e anniversaire de la naissance du compositeur, avec cette Missa solemnis en ré majeur (opus 23), une pièce majeure du répertoire sacré.

Au-delà de sa spiritualité, de son intensité et de ses vastes proportions, cette œuvre, composée entre 1818 et 1823, s’inscrit comme une création symphonique de tout premier plan dans l’ensemble de la production de Beethoven. Le compositeur lui-même disait de cette Missa solemnis qu’elle était la partition la plus importante de sa vie.

Les parties vocales seront interprétées par le Chœur de l’Opéra de Nice dirigé par Giulio Magnanini et le Chœur de l’Opéra de Toulon dirigé par Christophe Bernollin.

Ces vendredi à 20 heures et samedi à 16 heures à l’Opéra de Nice

Ludwig van Beethoven
Missa solemnis en ré majeur, opus 123

Soprano Natalia Pavlova
Alto Irina Aleksidze
Ténor Dovlet Nurgeldiev
Basse Miklós Sebestyén

Chœur de l’Opéra de Nice dirigé par Giulio Magnanini
Chœur de l’Opéra de Toulon dirigé par Christophe Bernollin

Élèves du Conservatoire à Rayonnement Régional de Nice sous la coordination de Bruno Pasquier

Direction musicale György G. Rath

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message