Opéra de Nice 2019/2020 : la saison est prometteuse

Les amateurs de bel canto seront particulièrement gâtés avec cinq œuvres majeurs du répertoire lyrique.

En novembre Andrea Chénier ouvre le rideau lyrique de l’opéra de Nice. En janvier nous retrouverons Mozart avec Cosi Fan Tutte. En février une co-production des opéras de Nice, Toulon, Marseille et Avignon offrira au public La Dame de Pique de Tchaïkovski.

En mars, place au baroque avec pour la première fois représenté à Nice Phaéton
de Jean Baptiste Lully. Cet opéra commandé par le roi Louis XIV. Le roi Soleil voulait souligner, en usant de la légende du fils d’Hélios, le sort de Nicolas Fouquet coupable surtout d’avoir voulu l’égaler avec Vaux le Vicomte.

Puis en mai, un grand classique, pourtant toujours aussi émouvant, Lucia Di Lamermoor de Gaetano Donizetti, le dernier opéra de la saison se passe dans les brumes de l’Ecosse tandis que Nice s’éveille au printemps. La saison de ballet
débutera en septembre au théâtre de Verdure pour fêter le 10° anniversaire de la compagnie chorégraphique.

Nous sommes dans le centenaire des studios de la Victorine et le corps de ballet rendra un hommage à Kosma, au cinéma et un appel au soutient pour Notre Dame de Paris. Ce clin d’œil au cinéma ayant débuté en octobre se poursuivra en décembre.

En février un pas de deux. En avril une création Allegro Brillante, Oceana et le ballet de Faust. Pour clôturer la saison de ballet, nous nous retrouverons en juillet aux Arènes de Cimiez avec le tango.

L’Orchestre symphonique, comme chaque année nous offre des rendez-vous à la fois à l’opéra et dans divers lieux comme les églises des Dominicains et de Notre Dame de l’Assomption. La musique de chambre entre l’hôtel Le Royal, le palais Lascaris et le musée Marc Chagall.

Les habituels concerts du dimanche où le jeune public peut faire ses premiers
pas dans une salle d’opéra, les premiers pas en musique, les scolaires, tout est fait pour ouvrir aux enfants, aux adolescents les portes de l’opéra et de la découverte musicale.

On l’aura compris, la saison 2019-2020 est prometteuse.

Thierry Jan.

RENSEIGNEMENTS  : www.opera-nice.org

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message