Pas de Carnaval cette année, mais un peu de "Carnavalovirus", oui quand même !

La crise sanitaire actuelle et la fréquentation qu’un tel événement engendre, fait que le Carnaval de Nice « Roi des Animaux », initialement prévu du 13 au 27 février, est reporté à 2022.

Événement incontournable de la Ville de Nice et de la Métropole Nice Côte-d’Azur, le Carnaval de Nice est le 1er Carnaval de France et l’un des plus célèbres au monde avec les Carnavals de Rio et Venise. Il attire chaque année 200 000 visiteurs dont 18% de touristes étrangers, entraînant près de 30 millions d’euros de retombées économiques sur le territoire.

Malgré ce report, la Ville de Nice s’est engagée à soutenir l’activité des Carnavaliers, dont le savoir-faire artisanal fait partie du patrimoine culturel immatériel de la ville. Ce savoir-faire sera présenté et valorisé tout au long de l’année 2021, au fil de la programmation événementielle niçoise et métropolitaine, en forme mixte (présentielle et distancielle).

En 2021, la Ville de Nice fait vivre le Carnaval dans le cœur des Niçois
Première action, à partir de ce mardi, une structure carnavalesque sera installée Place Masséna. Le week-end du 20 février, la Place Masséna sera fleurie de mimosas pour honorer les célèbres Batailles de Fleurs (1 tonne de mimosas commandée).

Le 26 février en soirée : Le cyber carnaval de Moya verra à nouveau le jour. Il réunit des internautes des cinq continents connectés depuis leurs ordinateurs via leurs avatars. Tous participent à une parade virtuelle sur une reproduction 3D de la place Masséna, dans l’univers de l’artiste sur Second Life.

Le 27 février en soirée : Incinération de la structure carnavalesque

Du 20 février au 7 mars , pendant les vacances d’hiver, une campagne de communication sur la thématique « Carnaval dans le cœur des Niçois » va donner rendez-vous au Carnaval de 2022. Une exposition présentée le long de la Promenade des Anglais valorise le savoir-faire des carnavaliers, retrace l’histoire et les traditions du Carnaval de Nice. Les niçois seront impliqués à travers les réseaux sociaux par des challenges lancés pour les inviter à se prendre en photo déguisés pour faire vivre l’esprit du Carnaval.

Plusieurs centres de loisir et AnimaNice seront à la fête : au programme pendant les vacances scolaires de février, des ateliers de fabrication de petits chars, de « grosses têtes », de costumes et de déguisements ainsi que de cuisine (ganses).
L’atelier cuisine niçoise se mettra à l’heure de Carnaval en proposant en ligne des recettes emblématiques de cette fête. Le court métrage « Le Carnaval de Martine Doytier » d’Alain Amiel sera diffusé sur cultivez-vous.nice.fr et les réseaux sociaux (23 min – production Les Ami(e)s de Martine Doytier).*

*Le film raconte l’histoire du Carnaval de Nice en explorant le tableau spectaculaire « Carnaval 1981 » peint par cette artiste incontournable de la scène artistique niçoise et dont les œuvres majeures appartiennent aux collections de la Ville de Nice grâce à la donation Jean Ferrero. Au son d’une musique créée spécialement par le fils de Martine Doytier, le musicien niçois Brice Delacquis Doytier, l’histoire du Carnaval est contée par Annie Sidro, sa grande historienne. Martine Doytier est également présente grâce à des images d’archives télévisuelles et nous explique avec verve l’aventure qu’a été la création de cette affiche. Ce film documentaire est né d’une collaboration entre Marc Sanchez, Président de l’association « Les Ami(e)s de Martine Doytier » et Alain Amiel, Ecrivain, Critique d’Art. Il est le préambule d’une future grande exposition composée d’objets et de dessins encore jamais présentés au grand public.

Partager

Laisser un commentaire