Les concerts Candlelight, du piano à la lueur des bougies

Depuis maintenant deux ans dans les grandes villes de France, la plateforme événementielle Fever propose une nouvelle manière d'appréhender la musique classique avec les concerts Candlelight.

Nous avons pu échanger avec Solal Azeroual , directeur artistique des concerts Candlelight en France (Paris, Lyon, Bordeaux, Lille, Toulouse, Marseille, Nice), puis à Bruxelles & Genève, afin d’en savoir plus sur le concept.

Le concept Candlelight.

Des concerts à la lueur des bougies, plus qu’un bon moment, une réelle expérience.
Effectivement Fever, qu’on prénomme le Netflix des expériences, a souhaité développer une autre manière d’amener les spectateurs au spectacle par le biais de l’expérience.
Ce n’est donc pas uniquement du jeu, il y a également une interaction avec le public, entre anecdotes et ressenti, l’artiste réagit sur ce qu’il est en train de jouer.
De plus, ce sont des répertoires très différents des concerts traditionnels de musique classique qui sont joués, nous pouvons par exemple assister à des concerts reprenant des musiques de Coldplay, Queen, ou encore de Michael Jackson.
Les partitions sont ainsi reprises et retravaillées intégralement afin de créer un nouvel arrangement musical qui diffère du standard qu’on connaît.

Solal Azeroual est le directeur artistique des concerts Candllelight partout en Europe, cela correspond ainsi à une quarantaine de villes dans plus de 13 pays, avec environ 4 à 10 spectacles par ville et par mois.
Il est le directeur des programmations, il choisit quel programme sera joué où et quand, puis décide des interprètes en faisant passer des auditions.
Il cherche également de nouvelles idées en s’inspirant de ce que les spectateurs souhaitent venir découvrir.

À la lueur des bougies.

Tout autour et parsemant la scène, sont disposées des LED qui créaient une atmosphère particulière, une ambiance intimiste et chaleureuse qui nous plonge dans le moment présent.

Un public différent.

L’idée est d’attirer un public très différent de ce que les concerts dits "classiques" peuvent connaître, et ainsi permettre aux personnes qui n’allaient pas à ce genre de concerts de découvrir, de par le choix des programmation puis par la manière de l’aborder, de découvrir ce qu’est un concert classique.
L’objectif principal est de démocratiser la culture en la rendant accessible au plus grand nombre ; c’est la mission démocratisation de la culture.
Et ce, en partie grâce à la promotion de ces événements sur les réseaux sociaux.

Des lieux emblématiques.

Les lieux des représentations ne sont pas des salles de concert traditionnel, outre l’évidence du choix des lieux selon leur valeur acoustique, ils sont des lieux emblématiques des villes, favorables à une expérience intimiste.

Les prochaines dates à Nice :

- Candlelight : Queen, Hommage à la bougie le 3 et 9 avril.
- Candlelight Open Air : Les 4 Saisons de Vivaldi à la bougie le 21 juin.
- Candlelight Open Air : Michael Jackson, Hommage à la bougie le 22 juin.
- Candlelight Open Air : Musiques de films, Quatuor à la bougie le 22 juin.
- Candlelight Open Air : Musiques d’Animes, Piano Solo à la bougie le 21 juillet.
- Candlelight Open Air : Le meilleur de Joe Hisaishi à la bougie le 21 juillet.

Nous avons assisté au Concert Candlelight Hommage à Ludovico Einaudi au Palais de la Méditerranée : un lieu emblématique de la Côte d’Azur !
Lors de cette soirée, plus de 4000 bougies étaient éparpillées dans la salle et réunies autour de Sydney Poma Amsellem et de son piano afin de nous offrir un moment particulier.

La start-up américaine Fever dans l’événementiel, créatrice de l’idée, propose une large palette d’expériences.
Pour réserver vos billets rendez-vous sur l’application mobile ou bien ou sur le site feverup.com.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire