Un week-end enchanté entre musique classique revisitée et féérie de Noël...

Pendant trois jours, du 10 au 12 décembre, ce sont plus de quarante concerts qui ont eu lieu au Palais Acropolis. Parmi les temps forts du festival, le public se souviendra de la virtuosité des sœurs Berthollet qui ont ouvert le bal le vendredi soir avec leurs « 4 saisons », accompagnées par l’Orchestre de Cannes Provence-Alpes-Côte d’Azur. Le samedi, l’émouvant hommage de l’Orchestre de Cannes PACA à Serge Gainsbourg aura marqué les esprits. Les familles se souviendront également du spectacle de Disney interprété par 4 chanteurs d’exception, accompagnés de l’Orchestre Philharmonique de Nice.

Au-delà de ces temps forts, le festival a proposé une programmation riche et variée avec notamment à l’affiche Thomas Leleu, alias « Le génie du tuba », David Kadouch, le prodige niçois, le concert sifflé par la Symphonie des Oiseaux ou encore le duo Vincent Peirani et François Salque, couronnés aux victoires du jazz et de la musique. Fidèle à sa volonté de faire découvrir la musique classique autrement, le festival a proposé le spectacle dansé « Flamenclasico » des Tchanelas, le premier album « Via Havana » du pianiste américain Joachim Horsley et des chants corses avec Cosicarpa. Par ailleurs, le festival proposait une création locale, « Baroque électrique », de l’Ensemble Baroque de Nice avec le contrebassiste Merakhaazan.

Les Kid’s ont aussi droit à leurs concerts et animations sous l’œil bienveillant du père Noël. Des compagnies ont proposé des spectacles et des ateliers pour les plus petits. « Tout neuf » de la compagnie Minute Papillon, nominé « Meilleure production d’Opéra Jeune Public » aux Yam Awards 2018 des Jeunesses Musicales Internationales a illuminé les regards des plus jeunes Maralpins, à partir de 2 ans. Ils ont pu aussi frémir et s’émerveiller devant le conte musical « Pierre et le loup » joué par l’ensemble 7.

Visiblement satisfait, Charles Ange Ginésy, président du Département des Alpes-Maritimes s’est déjà projeté vers le futur : « Ce grand festival participe une nouvelle fois au rayonnement des Alpes-Maritimes, bien au-delà de ses frontières. Je donne rendez-vous à tous les fidèles de C’est pas classique, ceux qui aiment la musique classique dans tous ses registres et ceux qui aspirent à la connaître, l’année prochaine les 9, 10 et 11 décembre 2022 ! »

Partager

Laisser un commentaire