L’Apéro- Climat sonne l’alarme pour le climat

En ce lundi de Pâques, le Collectif Citoyen pour le Climat de Nice a organisé un apéro-climat sur la Promenade des Anglais. L’occasion de lancer la prochaine marche pour le climat du 25 mai prochain.

Ce moment festif et convivial a été un temps d’échange sur les thématiques du climat et de la protection de l’environnement, sur les actions collectives et individuelles que chacun peut ou pourrait mener. Par ailleurs, en raison de vents violents, l’apéro s’est vite écourté et les organisateurs ont remballé stands, pancartes, musique… Un nouvel apéro-climat est prévu très prochainement.

Le but de l’apéro ?

L’objectif de cet apéro est de confectionner votre pancarte pour la prochaine marche. C’est aussi l’occasion de partager un moment convivial, autour d’un apéro avec DJ (Mike Panama) –avec une sonorisation autonome photovoltaïque- et d’un concours de punchlines en vue de la Marche pour le Climat du 25 mai prochain.

Le concours comportait 5 catégories : « enfants », « humoristique », « artistique », « punchline, « la pire excuse », avec de nombreux lots engagés à la clé :

  • des places pour les concerts OZAKS par l’association ZEYA
  • une adhésion à Nice Coop
  • un livre « Mon quotidien zéro déchet » de Stéphanie Faustin par Tomates Sans Graines
  • un coffret beauté de Wakey (shampooing solide, brosse à dents et dentifrice véganes)
  • un jeu Bioviva pour enfants par Jsst
  • une planche de dégustation pour deux à La Belle Saison

Les revendications

- Déclarer l’état d’urgence climatique (idée initiale de Brice Montagne présentée à la chambre des députés du Luxembourg) : l’intérêt est d’orienter tous les moyens humains et financiers vers un objectif unique. Actuellement il existe des dizaines de lois, plans et stratégies en lien avec le climat et la biodiversité mais ils ne sont pas respectés. Cet état d’urgence permettrait de lever les freins.

-  Tenir les engagements de la Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC) et respecter les budgets-carbone associés. Cette stratégie présente la feuille de route pour atteindre la neutralité carbone en 2050, indispensable pour respecter nos engagements internationaux sur le climat. Le non-respect du premier budget carbone et le non-respect prévu du deuxième met en évidence une défaillance grave des gouvernants dans la mise en application de la SNBC.

- Adopter le pacte finance/climat. Ce pacte est l’opportunité de financer une politique climatique européenne, rapide, juste et solidaire. Il est soutenu par plus de 500 personnalités, élus, scientifiques et collectifs de toutes sensibilités politiques.

-  Améliorer la reconnaissance juridique des atteintes graves à l’environnement et au climat : créer le crime d’écocide, engager la responsabilité de chacun pour les dommages climatiques résultant de leurs activités, reconnaître le droit des enfants à vivre dans un environnement non-toxique.

- Mettre en œuvre des politiques pour des territoires post-carbone, en demandant aux décideurs de s’engager dès aujourd’hui à toutes les échelles : Commune, Intercommunalité, Département, Région, État et Europe. Il s’agit d’abandonner tous les projets « climaticides » et de mettre en œuvre par ordre de priorité les mesures les plus efficaces pour réduire par 4 les émissions de CO2 de leur territoire d’ici 2030.

Toutes ces actions citoyennes permettent de renforcer la pression sur les décideurs. Le Sommet Action Climat de l’ONU du 23 septembre sera le point d’orgue de l’année 2019.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message