Les origines des trois couleurs du drapeau allemand

L’idée du drapeau est née entre le 800 et le début du 900, lorsque se sont formés en Europe les États modernes. Jusqu’au début du 19e siècle, l’Allemagne était divisée en des centaines de territoires plus ou moins autonomes. Il y avait des États plus grands et plus puissants, notamment la Prusse et l’Autriche, et il y avait l’empereur du "Saint Empire Romain" qui avait un pouvoir très limité sur les États qui existaient sur le territoire qui est aujourd’hui l’Allemagne. Les drapeaux n’existaient pas à cette époque, mais existaient seulement les blasons des diverses maisons nobles et royales. Un drapeau avec les trois couleurs noir, rouge et jaune (mais avec l’ordre des couleurs inversé) a été exposé pour la première fois en 1832 lors d’une manifestation nationale et démocratique au château de Hambach. Les patriotes réunis à Hambach, qui souhaitaient une Allemagne unie et démocratique, avaient choisi ces couleurs comme symbole de reconnaissance de leurs idées politiques. La combinaison des trois couleurs est plutôt le résultat d’un malentendu. En l’absence de tout ce qui pourrait unir les différentes régions de l’Allemagne, de nombreux patriotes, bien qu’ils aient eu un esprit démocratique, rêvaient l’ancien royaume médiéval, alors que l’empereur était encore un symbole unitaire et le blason était un aigle noir sur un fond doré.

Les couleurs rouge et noire étaient les couleurs des uniformes du "Lützowsche Freikorps", c’est-à-dire des groupes de volontaires qui combattaient la guerre de libération contre Napoléon, ainsi que de l’association étudiante patriotique de Jena. Certains groupes d’étudiants nationaux-démocrates ont ensuite choisi le noir-rouge-or comme couleurs de leur drapeau, pensant à tort que c’étaient les couleurs de l’empire du passé. Nous devons également tenir compte du fait qu’à l’époque, les drapeaux et les blasons n’étaient pas fabriqués en série et il y avait toujours de nombreuses variantes du même symbole. Les patriotes du 800 avaient besoin d’un symbole unitaire et ils l’avaient trouvé dans les couleurs noir-rouge-or, initialement dans divers arrangements. C’était néanmoins un symbole clandestin, car les souverains des 34 États allemands voyaient dans la revendication d’un État unitaire un danger, sans parler de la demande d’une plus grande démocratie. Dans la révolution de 1848 - année révolutionnaire dans toute l’Europe, le drapeau noir-rouge-jaune (la couleur or avait étée remplacée parce qu’elle était trop cher), devint définitivement celle qui unissait et distinguait les démocrates et les nationalistes. Mais la révolution faillit, l’exposition de couleurs noir-rouge-jaune fut interdite et le drapeau révolutionnaire resta caché. Lorsque, en 1871, naquit finalement l’Allemagne unie, ce ne sont pas les combattants de 1848 qui arrivèrent au pouvoir, mais ceux qui avaient alors réprimé la rébellion dans le sang et il est évident qu’ils ne choisirent pas le drapeau "subversif" comme symbole national. Bismarck, le realisateur de l’unité, choisit les couleurs noir-blanc-rouge. C’est seulement avec l’arrivée de la république, en 1918, après la ruine de la Première Guerre mondiale et l’abdication de l’empereur que les couleurs noir-rouge-or, les couleurs de la rébellion démocratique et nationale de 1848, redevinrent finalement le drapeau de l’allemagne.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message