La région Sud prévoit 40 millions d’euros pour son plan cancer

La région a dévoilé cette semaine les grandes lignes de son plan cancer, déployé jusqu’en 2027 et mené en partenariat direct avec l’Etat.

La région avait déjà pris cette initiative en 2018 en lançant son plan cancer régional s’élevant à 28 millions d’euros, une première en France. Ce mardi, Renaud Muselier a présenté la récidive de ce plan Cancer, notamment destiné à améliorer le dépistage, ainsi que l’offre de soins ou encore la recherche. Ce plan s’articule autour de quatre principaux axes.

1. Améliorer le dépistage et la prévention

En région PACA, le cancer provoque 27% de l’ensemble des décès, soit 12.500 morts chaque année. « La région compte la plus forte incidence de France de cancers chez les femmes. [...] Nous sommes en retard sur le dépistage organisé. [...] Nous sommes en retard sur la vaccination » a déclaré Renaud Muselier, président de la région.

La région souhaite donc poursuivre le développement de son offre de prévention dans les maisons régionales de santé. Elle souhaite également mettre en place à dépistobus, à l’image des vaccinobus. Enfin, la région entend promouvoir la vaccination contre le papillomavirus, la région étant en retard sur cette vaccination, avec sept points en dessous de la moyenne nationale.

2. Renforcer l’offre de soins et d’accompagnement des malades et de leurs familles

De concert avec l’ARS, la fédération hospitalière de France et les établissements de santé, la région s’engage à soutenir l’acquisition d’équipements biomédicaux ainsi que la numérisation de l’anatomopathologie, qui permettront un diagnostic et une prise en charge plus rapide.

La région mettra également en avant le soutien à l’activité physique adaptée et les parcours de soins et développement de soins de support.

3. Développer la recherche

Avec 21 millions d’euros consacrés à cet axe, la recherche est le pôle auquel la région consacre le plus d’importance. La région entend favoriser le développement de nouveaux traitements, de l’intelligence artificielle appliquée à la cancérologie, la recherche en oncopédiatrie ou encore de la lutte contre les cancers de mauvais pronostic.

4. Renforcer les innovations et leurs retombées économiques

La région souhaite entre autres accompagner la recherche et développement des entreprises de la région en ce qui concerne la lutte contre le cancer. Elle prévoit également de mobiliser l’organisation d’intérêt régional « thérapies innovantes », ainsi que de favoriser la création de start-ups régionales.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire