Le don du sang bientôt ouvert aux homosexuels sans conditions

Le don du sang sera ouvert mi-mars aux homosexuels sans conditions, le gouvernement décide d'abandonner toute référence liée à l'orientation sexuelle dans les critères de don, afin de mettre fin à une discrimination.

Un décret signé ce mardi 11 janvier rendra le don du sang accessible à toutes les personnes homosexuelles sur la base des mêmes critères que les hétérosexuels, qui jusqu’ici devaient respecter un délai de quatre mois d’abstinence.

À partir du 16 mars, il n’y aura donc « plus aucune référence à l’orientation sexuelle » dans les questionnaires préalables au don du sang. « Toute personne arrivera comme un individu donneur » a expliqué Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé.

Il s’agit de la loi relative à la bioéthique, adoptée l’année dernière par les parlementaires, une réforme rendue possible suite à un long combat mené par les associations de défense des droits des communautés homosexuelles et LGBT.

Ces modifications nécessitent encore la création d’un nouveau questionnaire par l’Établissement français du sang.
En revanche, ce qui ne change pas dans ce questionnaire préalable aux dons de sang sont certaines infections transmissibles par le sang comme le VIH ou encore différentes pratiques sexuelles dites à risques.

Avant la France, de nombreux pays comme l’Espagne, l’Italie, l’Israël et récemment l’Angleterre, ont déjà fait évoluer dans ce sens leurs conditions d’accès au don du sang.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire