L’impression 3D à l’école, un outil pédagogique

Si l’école a toujours été perçue comme un lieu formidable de démocratisation des nouvelles technologies, permettant ainsi de faire découvrir des outils initialement peu accessibles tels que l’ordinateur ou l’Internet, on peut aujourd’hui se poser la question de l’arrivée des imprimantes 3D dans cet univers scolaire.

Une imprimante 3D dans une usine, un atelier ou encore un laboratoire, oui, c’est courant. Mais alors qu’en est-il dans une salle de classe ? Et bien figurez-vous que c’est possible aussi et la tendance pourrait même se généraliser. Effectivement, certaines écoles intègrent des imprimantes 3D adaptées pour les écoliers dans leur établissement. Si les bambins du Primaire sont encore loin du marché du travail, il apparaît tout de même nécessaire d’étudier ces technologies d’impression 3D dès le plus jeune âge, cela grâce à des machines à but éducatif.

L’impression 3D pour une meilleure compréhension

Malgré un retard notable en France pour l’intégration de ces nouvelles technologies à l’école, on observe une demande de plus en plus croissante, car les nouvelles générations sont forcément touchées par cette transformation numérique et industrielle. Mais alors, comment utiliser de manière efficace ces outils innovants et quel serait l’avantage d’une telle méthode ? Tout d’abord, cela pourrait permettre dans de multiples matières scolaires, d’utiliser les techniques d’impression 3D pour simplifier des concepts et aider les élèves à comprendre certaines théories en ayant la possibilité de les matérialiser. Parmi les disciplines essentielles, on peut citer la Physique-Chimie où les professeurs pourraient réaliser en 3D des représentations de molécules par exemple. En Sciences de la Vie et de la Terre, il serait possible de modéliser des parties du corps humain, puis de les imprimer pour être ensuite étudiées par les élèves. Car, oui, on comprend toujours mieux quand on peut voir de ses propres yeux, et toucher de ses propres mains et c’est vraiment plus amusant qu’un manuel scolaire.

Un apprentissage original et ludique

Et pour tous ceux qui n’aiment pas les mathématiques, pas de panique. Il se pourrait que les enfants commencent à les apprécier lorsqu’il s’agira de construire un objet de façon ludique de A à Z. Là, les maths auront une réelle utilité entre mesures, formes et conversions... Même en Histoire, on pourrait créer des monuments célèbres. Ainsi, toutes ces théories et ces exemples complexes pourraient tout à coup être facilement simplifiés et présentés plus clairement aux élèves de n’importe quel niveau grâce à ce service d’impression 3D à l’école.

L’une des finalités d’une imprimante 3D à l’école seraient donc de rendre l’apprentissage plus dynamique et plus intéressant pour les élèves qui pourraient ainsi, grâce à cette technique, modéliser des concepts et les toucher ensuite, un aspect très important pour matérialiser concrètement les choses et pour ressentir pleinement son travail. Une méthode d’apprentissage qui peut donc s’avérer efficace. De plus, ce n’est pas la seule existante puisque d’autres moyens de production comme le moulage par injection donnent aussi la possibilité de produire des pièces simplement à partir de designs en trois dimensions.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

à propos de l'auteur

Jane Doe

Alissia Lejeune

Laisser un commentaire