Le site internet, le nouvel outil anti-crise ?

« J’avais déjà un pied dans le monde virtuel pour une de mes sociétés, j’ai tenu à ce que les autres entités soient aussi présentes sur internet. C’est en effet une formidable vitrine pour nos activités et grâce à cela, nous avons pu approcher une clientèle que nous n’avions pas au départ. » François Xavier Ciais, chef d’entreprise, directeur du journal « Les petites affiches des Alpes-Maritimes » et Gérant de l’imprimerie Ciais vient de mettre en ligne deux nouveaux sites correspondant à deux nouvelles publications locales : Art Côte d’Azur et Immo Côte d’Azur.

« Nos deux magazines papier sont parfaitement diffusés localement et, avec internet, nous ouvrons notre lectorat sur le territoire national et le reste du monde. C’est une autre façon d’envisager le développement de notre business et, tout particulièrement de mettre en lumière les multiples facettes et opportunité liées à notre magnifique région devant le plus grand nombre. Cet ancien membre de la Jeune Chambre Economique Nice Côte d’Azur était l’année dernière Vice Président communication de la Jeune Chambre Economique Française et donc très intéressé par les nouveaux médias et les perspectives qu’internet peut proposer. Il est pour cet entrepreneur inévitable d’avoir dés aujourd’hui une stratégie internet, si l’on veut développer et participer activement aux grands défis de communication des entreprises de demain.

« Ce sont près de 10 % de mes clients qui arrivent par le biais de notre site internet. Nous avons eu des réservations par mail provenant du Chili, du Japon, des Etats-Unis et un groupe de canadiens qui ont même profité de leur séjour pour prendre un cours de cuisine. De plus en plus de gens préparent leur séjour à Nice, ou ailleurs, par l’intermédiaire d’internet » Daniel Silvetti, Chef du restaurant Lu Fran Calin (site en cours de refonte suite au déménagement du restaurant) n’était pas convaincu au départ de l’utilité d’avoir son propre site web mais il travaille actuellement personnellement sur la deuxième version de celui-ci qui devrait voir le jour pour la prochaine nouvelle saison estivale. « J’ai voulu lui donner une touche plus perso, me l’approprier un peu en le faisant évoluer au gré de mes envies. »

Un site web en kit

Si pendant des années, le moindre changement sur un site web passait par l’intermédiaire d’une agence web et donc d’une inévitable facturation, aujourd’hui, ce sont des sites auto-administrables qui sont proposés aux entreprises et commerçants. En effet, des plateformes d’administration simplifiée permettent, à présent, aux chefs d’entreprise de faire évoluer personnellement leur site web suivant leur actualité du moment. « J’ai eu une journée de formation et je pilote maintenant la quasi-totalité de mes pages avec une grande facilité, pourtant je suis loin d’être un génie en informatique » Daniel peut donc tenir informés ses internautes de ses nouveautés à la carte ou encore des prochains cours de cuisine niçoise qu’il donne au sein de son restaurant.

« J’ai diminué mon budget communication par deux en ayant un retour quasiment identique. De plus, quand j’en ai le temps, je vais référencer mon site dans les principaux moteurs de recherches ou encore sur des sites qui parlent de Nice, de la Côte d’Azur ou de cuisine. C’est le plus souvent gratuit et ça augmente les chances qu’un internaute arrive sur l’une de mes pages. » Le chef niçois est finalement aussi habile derrière son clavier que devant ses fourneaux !

Alors que près de 60 % des sociétés et entreprises azuréennes n’ont pas encore de site web, il semble bien que cette option soit une solution clairement envisagée par de nombreux chefs d’entreprise locaux ayant bien compris que pour combattre cette crise, il fallait peut-être apprendre à aller voir ailleurs !

Plus d’informations :

Komunicom
4 avenue Estienne d’Orves
06000 NICE
04 93 26 06 41
www.komunicom.com
contact@komunicom.com

Partager

à propos de l'auteur

Le site internet, le nouvel outil anti-crise ?

Ancien rédacteur en chef du site d’information Nice Premium. Chef de projet web et social. Intervenant à l’IPAG Business School.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message