Smartphones : de nombreux mobinautes utilisent un logiciel vidéo

Ces dernières années, les smartphones sont devenus des objets indispensables, depuis lesquels il est possible de réaliser un nombre incalculable de tâches. De nombreux utilisateurs postent des vidéos qu’ils ont monté eux-mêmes grâce à un logiciel ou une application.

Une multitude de logiciels disponibles

Christelle, 21 ans, met la dernière main à son montage vidéo. Installée sur une terrasse sur le Cours Saleya, au cœur du Vieux-Nice, elle est visiblement satisfaite de sa réalisation. « Sur les réseaux sociaux, j’aime poster des vidéos assez soignées et bien montées. Avec les différentes applications qui existent, c’est une opération vraiment simple », précise cette jeune étudiante en sirotant un Perrier. Par exemple, le logiciel multimédia Movavi rencontre un beau succès.

Les influenceurs donnent le ton

Sur les réseaux sociaux comme Instagram, TikTok ou Twitter, les vidéos diffusées par les influenceurs sont de plus en plus qualitatives. Les fans veulent aussi reproduire le même genre de contenu. Pour cela, il n’hésite pas à piocher dans les différents outils qui existent. Il est possible d’ajouter de la musique sur des images de manière gratuite avec des sites sans téléchargement de logiciel et d’autres qui sont plus pointus avec différentes options.
Les logiciels les plus qualitatifs sont payants mais il existe des dispositifs gratuits pour les personnes qui font des vidéos de manière occasionnelles. « Depuis que je poste des vidéos avec un petit montage et de la musique, mon contenu est beaucoup plus liké et partagé », souligne Christelle, avec un large sourire. De plus en plus d’adolescents et de jeunes accordent une place importante au contenu diffusé sur les réseaux. Il y a quelques années, les outils de montage étaient réservés à des initiés et nécessitaient des investissements. Ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Les YouTubeurs à la pointe

Les YouTubeurs les plus suivis sur le net diffusent des vidéos dans lesquels le montage joue un rôle clef. En effet, la plupart des vidéos sont très rythmées. C’est le cas par exemple de Norman, une des figures historiques de YouTube. Il compte des millions de fans dans l’hexagone.
Ces dernières années, il y a une vraie accélération du rythme. Aujourd’hui, ce qui a la côte ce sont des vidéos très courtes et dynamiques. A l’image de ce que l’on peut voir sur Instagram, TikTok ou Snapchat. Il s’agit de séduire un auditoire très volatile en quelques secondes.

Partager

Laisser un commentaire