Formule 2 : début prometteur pour Théo Pourchaire

Avant dernier week-end de la saison pour les jeunes pilotes de la Formule 2. Le premier pour Théo Pourchaire promu dans la catégorie supérieure après ses très bonnes performances en F3. Et le moins que l'on puisse dire c'est que le début de son week-end est plutôt prometteur !

Lancé dans le grand bain de la Formule 2 à Bahreïn ce week-end, le jeune pilote des Alpes-Maritimes avait un programme très chargé. Moulage de baquet, prise de contact avec sa nouvelle équipe pour les deux derniers rendez-vous de la saison et surtout découverte d’une nouvelle monoplace beaucoup plus puissante et complexe à mettre au point, la HWA (ancienne équipe Arden du regretté Antoine Hubert). Mais pas de quoi effrayer celui qui est devenu le plus jeune pilote à prendre le départ d’un GP dans la catégorie d’accession à la Formule 1 à seulement 17 ans 3 mois et 8 jours. "On n’a pas d’objectif (de résultat) ce week-end. L’équipe m’a conseillé de ne pas stresser, prendre du plaisir et de progresser. Je vais vraiment m’amuser tout en restant sérieux. Je suis le seul pilote de F3 à avoir la chance de participer à un week-end de F2 donc c’est top", se réjouissait le nouveau venu.

Pour sa première séance de qualification marquée par deux drapeaux rouge ayant abrogés au moins une de ses tentatives de tour chrono, Théo se classe après chaque "run" largement devant son coéquipier. Finalement, le pilote à la crinière blonde dans sa voiture rose prend la 16e place sur la grille de départ avec chrono plus rapide que son coéquipier Arthem Markelov de plus d’une seconde ! Sacrée performance au volant d’une voiture en grand manque de performance depuis le début de la saison.

Une course longue solide

Auteur d’un départ compliqué malgré une bonne impulsion, le Grassois se retrouve avant-dernier après quelques virages à la bataille. Mais le vice-champion du monde de F3 ne se laisse pas déstabiliser et prend rapidement son rythme en dépassant tour à tour des hommes d’expérience comme Lucas Ghiotto ou encore son coéquipier Markelov, une référence dans la catégorie (il est le pilote ayant le plus de victoires dans la catégorie sur la grille). Preuve si tant est qu’il ait besoin de prouver son talent, que le Maralpin mérite amplement cette promotion assez exceptionnelle en cours de saison.

À cinq secondes d’un petit groupe de monoplace, le français revient dixième après dixième, chaussé de ses pneus dur. Remonté au 3e rang après les différents arrêts au stand, il maintient ses temps au tour à moins de 0,8 de ceux de l’illustre Mick Schumacher, leader du championnat du monde à monte pneumatique égale. Nouvelle preuve d’un bon travail de gestion de sa monoplace. Après un relais de 19 tours le rookie réalise son premier arrêt au stand, l’une des nombreuses nouveautés pour lui ce week-end. Un exercice qui s’est visiblement assez bien passé et lui permet de ressortir une fois de plus devant son coéquipier.

En fin de course, il se retrouve à la lutte avec l’autre Français du plateau, Giuliano Alesi pour le gain de la 17e place. Une bataille qui tourne à l’avantage de l’Avignonnais, mais l’essentiel est ailleurs. En terminant avec plus de 15 secondes d’avance sur son coéquipier et surtout sans commettre de faute, Pourchaire peut être fier de son premier GP.

Il reste encore une course ce week-end pour acquérir un maximum d’expérience. Rendez-vous demain à 10h50 sur Canal+ Décalé pour suivre la course sprint.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire