Formule 2 : dernier week-end pour Théo Pourchaire

Dernier rendez-vous de cette saison si spéciale et chargée pour Théo Pourchaire. Après avoir terminé vice-champion du monde de F3, à la lutte jusque dans les derniers instants pour le titre, le français tente de s'imposer dans la catégorie supérieure pour la saison prochaine. Cela passe d'abord par un apprentissage express qui se conclut aujourd'hui.

Classé 18e de la course 1, le plus jeune pilote du plateau prend donc le départ en fond de grille. Et comme depuis son arrivée dans la catégorie, Théo réalise un départ canon ! Dixième après le premier tour, le français peut rêver d’inscrire ses premiers points en carrière. Le Maralpin prend son rythme au cœur du peloton en restant à petite distance de Marcus Armstrong, qui avait lui aussi terminé vice-champion de F3 l’année précédente. Malheureusement une petite faute dans le neuvième tour de course lui fait perdre six positions.

Un écart se créer avec le petit groupe devant. En difficulté, le grassois se retrouve dans la même position qu’au départ, à la lutte avec son coéquipier. Sauf que ce dernier fait le choix de s’arrêter à son stand pour changer ses pneus. Théo se retrouve donc seul, sans n’avoir plus rien à jouer. Son équipe décide de l’appeler à son stand pour passer des gommes tendres. Désormais à un tour des leaders, le français parvient à suivre facilement les hommes de tête. Il se paye même le luxe de passer à l’attaque sur Tsunoda alors en deuxième position de cette course sprint.

Aux premières loges pour assister à la bataille pour le podium, il n’aura malheureusement pas eu l’opportunité de s’y mêler ni même de tenter le record du tour en fin de course.

Si le résultat final est décevant, il y a beaucoup de positif à garder de cette nouvelle expérience dans une catégorie extrêmement relevée. Désormais place aux vacances et à la négociation pour courir la saison prochaine dans une équipe d’un meilleur standing. Si trois équipes semblent se dégager pour l’accueillir en 2021, la meilleure option pourrait être de rester dans le giron ART. Un team français, qu’il connaît bien et lui apporterait une monoplace capable de jouer les premiers rôles !

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire